Rare bijou de Grand Croix du Général LEFEBVRE...

Lot 242
Aller au lot
Estimation :
20000 - 25000 EUR
Résultats sans frais
Résultat : 60 000EUR

Rare bijou de Grand Croix du Général LEFEBVRE...

Rare bijou de Grand Croix du Général LEFEBVRE DESNOUETTES. Etoile en or à huit branches émaillées blanches, quatre grandes longues de 26 mm et quatre plus petites de 17 mm, et boulées entre lesquelles sont intercalées huit abeilles finement ciselées et gravées. Montée à charnière sur une couronne à décor de huit branches à fleuron trilobé et décor perlé. Anneau lisse. Avers du centre en or au Lion hollandais se hissant hors des flots sur fond amati, avec légende en émail bleu ciel incrusté à l'or «DOE WEL. EN ZIE NIET OM. *» Revers du centre en or au faisceau de dix flèches noués par un ruban, l'ensemble dans un ouroboros.-, avec légende en émail bleu ciel incrusté à l'or «EENDRAGT MAAKT MAGT *» Fragment d'écharpe en soie moirée bleu ciel. SUP. Ht: 10,7 cm. Diam: 8,3 cm. OEuvre en rapport: Il est noter que la Couronne de notre Grand Croix reprend le dessin du «Recueil des ordres français et étrangers» de Biennais, conservé à la Bibliothèque Marmottan. Historique: Le Général Lefebvre Desnouettes, «Grand Ecuyer de Westphalie», est nommé Grand Croix de l'Ordre royal de l'Union le 13 décembre 1807 Charles LEFEBVRE DESNOUETTES (1773-1822) Fils d'un drapier, il s'engage à plusieurs reprises dans l'Armée, mais ses parents achètent sa libération. Persévérant, le jeune Lefebvre Desnouettes rejoint, à 16 ans, la Garde nationale de Paris. Nous somme en décembre 1789. Sous-lieutenant au 5e régiment de dragons en février 1793, aux Armées Nord, de Sambre et Meuse et de Rhin et Moselle entre 1793 et 1797, il s'éleva rapidement par ses talents et par sa bravoure aux premiers rangs de l'armée. Il passe ensuite à l'Armée d'Italie, avant de devenir capitaine et aide de camp du Premier Consul en 1800. Il sert après Marengo dans l'Etat major de la Garde consulaire, et est présent aux côtés de Desaix lors de sa mort. Ecuyer de l'Empereur, il est à Elchingen où il se dstingue par sa bravoure puis à Austerlitz. Il avait épousé la très jolie Stéphanie Rolier, cousine germaine de Napoléon. P
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue