1959 ANGELO MOLINARI Classe LV 1300 Type... - Lot 33 - Osenat

Lot 33
Aller au lot
Estimation :
30000 - 40000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 27 048EUR
1959 ANGELO MOLINARI Classe LV 1300 Type... - Lot 33 - Osenat
1959 ANGELO MOLINARI Classe LV 1300 Type : Racer 3 points Longueur : 4,10 m Largeur : 2,10 m Poids : 350 kg Nombre de place(s) : 1 Moteur : Alfa Romeo 1300 Type : 4 cylindres en ligne Cylindrée : 1,3 l. Puissance : env. 125 ch. Angelo Molinari, réputé pour ses coques de compétition à moteur hors-bord, est aussi très présent dans les catégories inboard de racer, plus particulièrement dans la catégorie des 1300 cm3 au tournant des années 1960. Ce racer est livré neuf, en 1959, au pilote français René Milon, porteur du numéro de course 54. Milon souhaite ainsi se trouver au volant d’un bateau italien vraiment compétitif pour disputer avec succès les championnats d’Europe et de France, d’abord dans la catégorie 1300, transformée en 1963 par les règlements internationaux de l’UIM, en catégorie LV de poids et de cylindrée identiques. En 1959, lorsqu’il prend possession de sa nouvelle monture, Milon est déjà une figure familière des podiums mais cette année-là, il va faire une éclatante démonstration de son talent. Il remporte, d’abord en course sur circuit, neuf victoires sur neuf départs, dont une première place au championnat d’Europe en septembre sur le lac de Rabodange en Normandie. Pour couronner cette formidable saison, il remporte aussi les Six Heures de Paris, courues sur des coques classiques. Avec son fidèle mécanicien Victor Antognoni, Milon, baptisé le « sorcier d’Arcueil », sait soigner tout particulièrement la préparation de son bateau et de son moteur Alfa Romeo 1300. En 1961, il bat facilement le record de vitesse national de sa catégorie à 128, 57 km/h sur le plan d’eau de Saint-Cloud. Parmi ses résultats internationaux marquants, on remarquera sa cinquième place en racer 1300 au championnat d’Europe à Omegna en Italie en 1963 où il a du affronter l’élite des pilotes italiens les plus expérimentés, habitués à des saisons longues et toujours très disputées. À partir du milieu des années 1960, René Milon abandonne progressivement la course en racer trois points qui connaît un déclin en France. Son bateau ne reprend du service qu’à l’occasion de quelques épreuves nationales où les plateaux sont de plus en plus clairsemés jusqu’à l’extinction définitive de la catégorie à la fin des années 1970. Il s’agit du premier racer acquis et restauré par Jean Van Praet au tout début des années 1990 et représente donc le début de la constitution de sa collection de compétition, si l’on exclut le runabout champion du monde de son père. On notera qu’il a été prêté par son propriétaire dès 1993 pour être exposé au Salon Nautique de Paris sous l’impulsion d’une association pionnière dans la conservation des bateaux de course d’importance historique. On a pu recenser une vingtaine de racers trois points signés Angelo Molinari dans la catégorie 1300 cm3, produits entre 1959 et 1964. Il n’en reste plus aujourd’hui que cinq en tout et pour tout, celui-ci étant le plus ancien, issu de la première année de production du chantier dans cette spécialité.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue