1953 TIMOSSI Classe M 2,8 l Lollo Type :... - Lot 32 - Osenat

Lot 32
Aller au lot
Estimation :
50000 - 60000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 38 640EUR
1953 TIMOSSI Classe M 2,8 l Lollo Type :... - Lot 32 - Osenat
1953 TIMOSSI Classe M 2,8 l Lollo Type : Racer 3 points Longueur : 4,85 m Largeur : 2,25 m Poids : 500 kg Nombre de place(s) : 1 Moteur : BPM 2800 Type : 4 cylindres en ligne Cylindrée : 2,8 l. Puissance : env. 150 ch. Lorsqu’en 1950 Carlo Timossi, âgé de 46 ans, achète un local en bordure du lac de Côme, il a déjà une expérience de la construction nautique de par une longue tradition familiale. Cependant, loin des bateaux de travail ou de paisibles canots de plaisance, c’est à la compétition motonautique qu’il va consacrer tout son talent. De plus, il a pour voisin mitoyen un certain Guido Abbate, l’un des pionniers du renouveau de ce sport dans l’Italie de l’immédiat après-guerre. Cette conjonction unique va faire de la petite localité d’Azzano un haut lieu de la construction de racers trois points parmi les meilleurs du monde, les deux concurrents accumulant rapidement un palmarès impressionnant avec les plus grands champions dans toutes les catégories, de la plus petite à la plus puissante. Les Timossi détiennent plusieurs records du monde et d’innombrables victoires en championnat avec des pilotes comme Mario Verga, les frères Flavio ou Liborio Guidotti et Achille Castoldi dont le célèbre Arno XI à moteur Ferrari V12 à compresseur est chronométré à 241 km/h en 1953. Ce Timossi peut être considéré aujourd’hui l’un des bateaux historiques les plus côtés au monde en relation à sa longueur. La même année, Liborio Guidotti prend livraison de son nouveau racer de 2,8 l. avec lequel il court pendant deux saisons internationales puis le cède à Louis Delacour en 1955. À l’époque, les pilotes français et italiens se rencontrent souvent et s’apprécient. Les meilleures réalisations transalpines comme ce Timossi changent facilement de main, vendues ou échangées ponctuellement pour disputer telle ou telle manche de championnats nationaux, d’Europe ou mondiaux. Chaque pilote conserve son numéro de course d’une année sur l’autre. Ainsi, le bateau de Louis Delacour porte-t-il régulièrement le n°11 mais on le voit également disputer le championnat d’Europe des racers à Aix-les-Bains en 1957 sous le n°12 alors qu’il est piloté par Armand Machat à qui Delacour a prêté son racer pour l’occasion. Engagé en classe M de 2,8 l et 500 kg, Louis Delacour n’hésite pas aussi à affronter les concurrents des catégories plus puissantes KD 800 et KD 900 kg. Il continue à animer les courses françaises et européennes jusqu’au début des années 1960 dont le rendez-vous annuel de Monaco où la présence des meilleurs pilotes italiens est toujours très marquée. Longtemps remisé sans moteur, ce Timossi au carénage en aluminium caractéristique est acquis en 1992 par Jean Van Praet qui le fait entièrement restaurer de manière conservatoire en préservant au mieux les bois d’origine pouvant encore affronter les contraintes de la vitesse. Il est alors doté, en remplacement du BPM SS 2600 initial, d’un excellent 4 cylindres BPM Ionic de 2,8 l. Ce moteur est confié à son constructeur d’origine, l’usine BPM à Vérone, en mars 1994 pour révision et préparation dans les règles de l’art. Ce Timossi ex-Guidotti et Delacour est ensuite régulièrement remarqué lors des courses historiques jusqu’à la fin des années 2000 avant d’être soigneusement conservé depuis.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue