1973 DINO CELLI R5 Type : Racer 3 points Longueur... - Lot 23 - Osenat

Lot 23
Aller au lot
Estimation :
40000 - 50000 EUR
Résultat : NC
1973 DINO CELLI R5 Type : Racer 3 points Longueur... - Lot 23 - Osenat
1973 DINO CELLI R5 Type : Racer 3 points Longueur : 5,00 m Largeur : 2,20 m Poids : env. 500 kg Nombre de place(s) : 1 Moteur : Alfa Romeo Montreal Type : 8 cylindres en V Cylindrée : 3,0 l Puissance : env. 250 ch. La présence de la famille Celli à Venise dans le secteur de la construction nautique est très ancienne et on retrouve son nom dans les résultats de compétition dès les années 1920. Le premier vainqueur de la légendaire course Pavia-Venezia fondée en 1929, Ettore Negri, pilotait une coque Celli à moteur hors-bord Elto. La production des racers Celli à coque trois points engagés dans les divers championnats nationaux et internationaux culmine dans les années 1950 et 1960, équipés essentiellement de moteurs de 1.300 à 2.500 cm3 Alfa Romeo, BPM ou Lancia. Les grands champions comme Antonio Petrobelli ont signé d'innombrables victoires au volant des racers du chantier vénitien installé sur l’île Sant'Elena. À partir du tout début des années 1960, il faut cependant distinguer la signature "Celli" de celle de "Dino Celli" de la même famille. En effet, le chantier d'origine se dirige de plus en plus vers la construction de bateaux de plaisance en fibre de verre et de pneumatiques dans le cadre d’un accord avec le groupe Pirelli. Dino Celli, quant à lui, va continuer la production artisanale de racers, remportant, entre autres, la course Pavia-Venezia avec un de ses bateaux dès 1962. Les racers trois points sont classés selon des critères de poids et de cylindrée. Cette coque Dino Celli de 1973 entre dans la catégorie R5 pour bateaux de plus de 2,5 litres. Un client d’Ivo Speroni, le « sorcier » de Boretto, souhaitait un bateau relativement léger et agile disposant de beaucoup de puissance. Il l’a alors chargé de réaliser spécialement un V8 Alfa Romeo Montreal en portant sa cylindrée de 2,6 litres à 3 litres et en installant une alimentation par carburateurs dotée d’une batterie de quatre Dell’Orto double corps en remplacement de l’injection d’origine. La coque a été commandée nue à Dino Celli, puis équipée et préparée pour la course par Speroni, tandis que son carénage était réalisé sur mesure par Lucini & Frigerio à Côme. Le bateau a débuté en compétition en 1974, piloté par Gerardo Milo portant le numéro 292. Cette année-là et la suivante, Milo a également participé à la Pavia-Venezia. De 1976 à 1988, la relève est prise par le pilote Franco Bonazzi (n°130), engagé à la fois en catégorie R5 et en Formula 1, spécifiquement pour disputer le Trofeo Tricolore Formula 1 couru à Boretto sur le Pô en 1979. Bonazzi a ensuite prêté son bateau à Cesare Casarola en 1982 pour participer au Trofeo Contrà del Marciapiè à Lazise, portant toujours le numéro 130. Par la suite, Cesare Casarola va conserver le volant du racer jusqu’en 1985. Le bateau a ensuite été remisé jusqu’en 1997, date à laquelle il a été acheté par le collectionneur français François Gabaroche pour participer à des rassemblements historiques. Deux ans plus tard, Jean Van Praet lui a succédé, conservant toujours ce numéro 130, souvenir de sa dernière compétition fédérale officielle en 1985. Depuis, ce Dino Celli à V8 Alfa Romeo a fait montre de très belles performances lors de démonstrations et de meetings, toujours savamment révisé et préparé par les mêmes ateliers Speroni de Boretto où il a été assemblé en 1973.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue