1970 ANGELO MOLINARI MA 165 Type : Classe... - Lot 12 - Osenat

Lot 12
Aller au lot
Estimation :
15000 - 20000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 13 200EUR
1970 ANGELO MOLINARI MA 165 Type : Classe... - Lot 12 - Osenat
1970 ANGELO MOLINARI MA 165 Type : Classe O I / FB CORSA Longueur : 4,60 m Largeur : 1,85 m Poids : env. 300 kg Nombre de place(s) : 1/2 Moteur : Mercury 1100 SS Type : 6 cylindres en ligne Cylindrée : 1000 cm3 Puissance : 110 ch. Le patronyme italien Molinari est omniprésent dans l’histoire de la compétition motonautique internationale à partir de l’après Deuxième Guerre mondiale. Tout commence lorsqu’Angelo, fils d’un fabricant de meuble de Lombardie, installe un petit chantier nautique artisanal à Tavernola près de Côme. L’habileté technique d’Angelo Molinari attire rapidement des demandes de la part de champions milanais en quête de coques rigides et légères pour moteurs hors-bord. Dès 1953, il enregistre son premier record du monde en adaptant un plan américain de petite coque trois points Swift pour le compte du champion milanais Massimo Leto di Priolo qui pulvérise la meilleure performance mondiale en catégorie X de 1000 cm3. Désormais, il ne se passe plus une année sans de nouveaux records ou titres en championnat obtenus sur un bateau construit par le premier des Molinari. L’Italie est une des grandes patries des sports mécaniques sous toutes leurs formes avec des courses uniques en leur genre comme la Pavia-Venezia. Il s’agit d’un parcours de plus de 400 kilomètres semé d’embuches sur le sauvage fleuve Pô avec une ligne d’arrivée place Saint-Marc, de quoi déclencher un engouement annuel qui ne s’est jamais démenti. Depuis sa fondation en 1929, la seule participation à ce raid légendaire a motivé la construction de centaines de bateaux de tous les styles, dès lors auréolés du prestige de l’exploit. Le chantier réputé d’Angelo Molinari ne fait évidemment pas exception, des années 1950 à 1980. Le racer hors-bord présenté ici fait partie des unités spécialement commandées en version biplace par des pilotes pour « faire » la Pavia-Venezia. Le deuxième baquet est, de par le règlement de certaines catégories, réservé au mécanicien. Chargé de veiller en particulier aux ravitaillements, il est destiné, aussi et surtout, à descendre dans le lit du fleuve pour sortir des éventuels échouages brutaux dus aux nombreux bancs de sable dont la position est imprévisible. Portant le numéro 290, cet Angelo Molinari a débuté à la Pavia-Venezia en 1974, piloté par Natale Biancardi dans la catégorie O I / FB CORSA. On le retrouve ensuite dans les annales de la course jusqu’aux années 1980 avant d’être remisé dans la région de Boretto. Dans les années 2000, il est impeccablement restauré par Jean Van Praet dans ses caractéristiques et coloris d’origine, à l’exception du pavillon belge, un petit ajout sentimental et familial que s’est autorisé le collectionneur. Son moteur six cylindres Merc 1100 SS, modèle produit de 1967 à 1967, est doté d’une embase spéciale de type « endurance ».
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue