ANTOINE-NICOLAS LESAGE (1784-1841) Table... - Lot 171 - Osenat

Lot 171
Aller au lot
Estimation :
12000 - 15000 EUR
ANTOINE-NICOLAS LESAGE (1784-1841) Table... - Lot 171 - Osenat
ANTOINE-NICOLAS LESAGE (1784-1841) Table à écrire de forme rectangulaire en acajou et placage d’acajou, l’intérieur en placage de citronnier, elle ouvre à trois tiroirs en façade dont un formant coffre et présente deux tirettes latérales. Elle repose sur quatre pieds en jarret réunis deux à deux par une traverse et terminés par des griffes. Riche ornementation de bronzes ciselés et partiellement dorés, tels que: motif octogonal ajouré, petites rosaces dans des entourages de volutes, palmettes et de lingotières à guirlande de laurier. Dessus de maroquin vert doré au petit fer (usures) Marquée "LESAGE rue Grange Batelière N°2 A PARIS" Epoque Restauration (quelques accidents de placage, fentes) H: 75 L: 98.5 P: 56.5 cm Provenance : - Villa Buratti, Chiavazza, Biella Piémont, (Italie), - Comtesse Clotilde Felice Carla Di Zan Buratti, née Zanchi (1908-2005) et restée dans sa descendance jusqu’à ce jour. Ce modèle est à rapprocher d’une table bureau de Lesage, commandée le 27 Octobre 1832 pour le Château des Tuileries(1), exposée au musée des Arts Décoratifs à Paris en 1951 et conservée au Mobilier National(2). A rapprocher également d’une table bureau de forme très proche conservée à Attingham Park(3). 1- Denise Ledoux-Lebard, Le mobilier Français au XIXème siècle, Les Ebénistes Parisiens 1795-1870”.Paris 1989, de Nobele Ed. p. 421. 2 – Inv. GME-5411-000 3 – inv. NT 608232. Antoine-Nicolas LESAGE (1748-1841) est l'un des plus importants marchands Parisiens sous la Restauration, vendant les productions de Rémond, Jeanselme; comme en témoigne cette description de son magasin : "l'on trouve réuni dans ce bel établissement tout ce que la mode peut enfanter de plus gracieux et de plus recherché, soit meubles en bois indigènes et exotiques, bronzes, dorures, pendules, candélabres, etc. On y fait aussi tout ce qui concerne l'ameublement, comme sièges, draperies, couchers, rideaux, et l'on y trouve de même des étofes pour meubles, en sorte qu'il est possible d'y faire en un seul instant emplette du plus beau mobilier. C'est, en un mot, une de ces maisons qu'on ne saurait trop recommander pour l'assortiment rare et précieux qu'offrent ces vastes magasins en produits de nos meilleures fabriques. Au moment des étrennes, on y trouve un assortiment de jolis petits meubles de dames et de tous autres articles propres à être donnés en étrennes.". Il fournit le garde-meuble de la Couronne et compte parmi ses clients la Duchesse de Berry.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue