CLEMENCE SOPHIE DE SERMEZY (LYON, 1767-CHARENTAY,... - Lot 40 - Osenat

Lot 40
Aller au lot
Estimation :
18000 - 20000 EUR
S'inscrire sur drouot.com
CLEMENCE SOPHIE DE SERMEZY (LYON, 1767-CHARENTAY,... - Lot 40 - Osenat
CLEMENCE SOPHIE DE SERMEZY (LYON, 1767-CHARENTAY, 1850), ATTRIBUE A. Juliette Récamier Terre cuite. Vers 1825-1835. Bon état, légères restaurations. H. 30.6 x L. 31.2 x P. 16.8 cm. Bon état, légères restaurations. Biographie : Clémence Sophie de SERMEZY (1767-1850) Issue d’une famille aisée de la haute société lyonnaise, son père était administrateur de l’Octroi, titré Directeur et receveur général des droits royaux et patrimoniaux de Lyon. L’oncle de sa mère était un certain Monsieur Simonard, un grand ami du père de Juliette Récamier, avec qui de Sermézy deviendrait plus tard amie. Elle épouse Marc Antoine Noyel de Béreins, comte de Sermézy, en 1789. Dans les années 1790, elle devient l’élève de Chinard et commence à développer ses activités sculpturales. Elle acquit rapidement une certaine renommée locale en tant que sculpteur et devient membre associé de l’Académie de Lyon en 1818 et à l’occasion d’une exposition au profit des chômeurs en 1827, elle envoie neuf croquis en terre cuite à la mairie de Lyon, ainsi que son portrait réalisé par Pierre Révoil et la sculpture « Une dame jouant de la harpe » de Joseph Chinard. Ces œuvres ont été les seules exposées de son vivant par l’artiste, qui n’a plus jamais fait partager son art. Cependant, sa grande carrière comprend un grand nombre de statuettes, de sculptures religieuses et de beaux bustes, comme celui d’Eudoxie Deschamps de Villeneuve (1824) ou encore le Portrait de Madame Révoil (1837). Les nombreux portraits de célébrités lyonnaises qu’elle a réalisés ont permis d’identifier plusieurs de ses contemporains et se trouvent désormais exposés au Salon des Fleurs du Musée des Beaux-Arts de Lyon. Elle tenait également un Salon qui est devenu un centre artistique et culturel de la ville de Lyon et où se sont rassemblées des personnalités illustres de son temps, comme Joseph Chinard, Pierre Révoil, Fleury François Richard, Jean-François Bellay, des politiciens comme Camille Jordan et Jean-Baptiste Dugas-Montbel et des personnalités s’y sont également rendues comme François-Joseph Talma, Mathieu de Montmorency-Laval et Germaine de Staël. On dit même que Juliette Récamier l’a rejointe pendant son exil…
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue