NAPOLÉON III (Louis-Napoléon Bonaparte, futur).... - Lot 13 - Osenat

Lot 13
Aller au lot
Estimation :
200 - 300 EUR
S'inscrire sur drouot.com
NAPOLÉON III (Louis-Napoléon Bonaparte, futur).... - Lot 13 - Osenat
NAPOLÉON III (Louis-Napoléon Bonaparte, futur). Lettre autographe signée « Napoléon Louis B. », adressée à Hortense Perrégaux, épouse du duc de Raguse, le maréchal Auguste-Frédéric-Louis Viesse de Marmont. Arenenberg, [sur le lac de Constance, dans le canton suisse de Thurgovie], 18 février 1836. 2 pp. 1/2 in-8, adresse au dos, cachet armorié de cire noire conservé ; manque marginal au second feuillet dû à l'ouverture avec atteinte à un mot. « J'ai bien des remerciemens à vous faire, vous m'avez fait passer de bien agréables momens ; car vous devez penser que POUR UN AUTEUR CE N'EST PAS CHOSE INDIFFERENTE QUE D'APPRENDRE QU'UN JUGE COMPETENT APPROUVE SON TRAVAIL. LE G[ENERA]L DEJEAN VOIT MON OUVRAGE AVEC INDULGENCE et je crois que c'est à vous, Madame, que je dois la bienveillance qu'il veut bien m'accorder. Je vous prie, Madame, de lui faire mes excuses de ce qu'il a reçu deux exemplaires de mon manuel ; c'est que le premier vous ayant été envoyé par ma mère pendant mon voyage à Lausanne, je n'avais pas pu y marquer de ma main l'hommage que je désirais en faire au g[énéra]l ; je lui en fis donc remettre un second sur lequel quelques mots de politesse marquaient MON ESTIME POUR LE VIEUX GUERRIER. J'ai devant les yeux la charmante boîte que vous avez bien voulu m'envoyer, je m'en sers à chaque instant, car dès le premier jour je l'ai remplie de mon meilleur tabac… » Il recommande ensuite un ancien serviteur de sa mère la reine Hortense. LE PRINCE LOUIS NAPOLEON-BONAPARTE, OFFICIER D'ARTILLERIE ET HISTORIEN DE SON ARME. Il fut élève à l'école d'artillerie suisse de Thun durant l'hiver de 1831-1832, et publia plusieurs ouvrages sur le sujet, un Manuel de l'artillerie à l'usage des officiers d'artillerie de la République helvétique (1836), une Histoire du canon dans les armées modernes (1848), et des Études sur le passé et l'avenir de l'artillerie (1846-1863, en collaboration avec le général Ildefonse Favé). LES ETUDES D'ARTILLERIE SONT UNE TRADITION MILITAIRE NAPOLEONIENNE, Napoléon Ier, Napoléon III et le Prince Impérial ayant pour point commun d'avoir tous effectué leurs études militaires dans ce corps scientifique d'élite. ARENENBERG DE SA JEUNESSE, CHEZ SA MERE LA REINE HORTENSE. Interdite de séjour en France depuis 1815, Hortense de Beauharnais avait été autorisée à acquérir le petit château d'Arenenberg, ce qui la rapprochait de son frère le prince Eugène, gendre du roi de Bavière. Elle y demeura jusqu'à sa mort, y éleva ses enfants dont le futur Napoléon III (qui en garda toujours un souvenir enchanté), en fit un haut lieu bonapartiste mais aussi un salon littéraire, artistique et mondain couru. GENERAL D'EMPIRE ET AIDE DE CAMP DE NAPOLEON Ier DURANT LES CENT JOURS, PIERRE FRANÇOIS MARIE AUGUSTE DEJEAN (1780-1845) était le fils de l'ancien ministre de l'Administration de la guerre Jean-François Aimé Dejean. Proscrit en juillet 1815, il séjourna en Styrie, en Croatie et en Dalmatie (ces deux régions alors sous contrôle autrichien), avant d'être admis à rentrer en France à la fin de 1818.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue