MONTANDRE (Alexandre de) et Jacques de ROUSSEL.... - Lot 6 - Osenat

Lot 6
Aller au lot
Estimation :
600 - 800 EUR
MONTANDRE (Alexandre de) et Jacques de ROUSSEL.... - Lot 6 - Osenat
MONTANDRE (Alexandre de) et Jacques de ROUSSEL.
État militaire de France, pour l'année 1768. À Paris, chez Guillyn, 1771. In-12, (12)-392-(4 dont les 2 dernières blanches) pp., maroquin grenat, dos lisse cloisonné et fleuronné, triple filet doré encadrant les plats avec fleurons d'angles dorés et armoiries dorées au centre, coupes filetées, roulette intérieure dorée, doublures et gardes de papier étoilé doré ; reliure un peu frottée avec coins usagés (reliure de l'époque).

EXEMPLAIRE AUX ARMES DU DUC DE LA VRILLIÈRE (fer absent d'OHR).
UN DES GRANDS MINISTRES DE LOUIS XV, Louis Phélypeaux (1705-1777) fut titré comte de Saint-Florentin puis duc de
La Vrillière (1770). Secrétaire d'État dès 1723, en survivance de son père, il inspira à Louis XV une confiance qui ne se démentit jamais :
il eut à sa charge le secrétariat d'État de la Maison du roi, de 1725 à 1775, d'abord en partage avec son cousin Maurepas, puis en totalité
après la disgrâce de celui-ci (1749). Il siégea au Conseil du roi comme ministre d'État à partir de 1751, et récupéra à la disgrâce de
d'Argenson (1757) l'administration de la ville de Paris qui avait été temporairement détachée du secrétariat d'État de la Maison du roi.
Il eut ainsi la charge des lettres de cachet et des rapports avec les protestants, agissant contre les réunions clandestines mais se refusant à entreprendre les actions radicales que préconisaient certains évêques. Surtout, il mena une politique d'urbanisme actif à Reims, Bordeaux, et Paris où on lui doit l'aménagement de la place Louis XV, actuelle place de la Concorde.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue