1953 PEUGEOT 203 COUPE

Lot 91
Aller au lot
Estimation :
10000 - 15000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 69 600EUR
1953 PEUGEOT 203 COUPE

Carte grise française

17 000 km au compteur

Véritable sortie de Garage

Modèle extrêmement rare

Intérieur d’origine

Numéro de série 1 322 923

Carrosserie P3V numéro 639

 

C'est après la Seconde Guerre mondiale que Peugeot devient véritablement un constructeur automobile. En effet, après cette période tragique de l'Histoire, Peugeot relance rapidement son outil de travail et accélère le rythme des assemblages de voitures. Il faut à tout prix faire oublier la période noire qui vient de s'écouler et donner confiance aux Français. La Peugeot 203 est une voiture entièrement nouvelle. Sa ligne américanisée et sa conception moderne lui valent un succès immédiat. Economique, endurante et équipée d’un moteur increvable, la voiture acquiert de suite une excellente réputation. D’un point de vue technique, la 203 est la première Peugeot dotée d’une carrosserie autoportante. Quant à son moteur de conception ultra-moderne, il met en oeuvre une technologie de pointe pour une voiture de grande diffusion de l’époque. Supercarré, ce 4-cylindres en ligne est coiffé d’une culasse hémisphérique en Alpax à soupapes en tête inclinées en V. Avec 42 ch pour 1290 cm3, le potentiel de cette mécanique est loin d’être exploité, le constructeur ayant limité le taux de compression dans un but de fiabilité. Ce moteur offre à la voiture une honorable vitesse de pointe de 115 km/h. Au salon de 1952, la puissance passera à 45 ch grâce à un travail sur la distribution. Très raisonnable en consommation, le moteur de la 203 fera surtout preuve d’une robustesse louée de tous. Un an après l'apparition du cabriolet, soit au salon de Paris de 1952, est lancé le coupé, qui achève de compléter la gamme 203 et retiendra l’attention des curieux pour son esthétique plutôt original. Il ne laisse personne indifférent ! Le coupé est issu structurellement du cabriolet. Son originalité provient de son toit raccourci en tôle, soudé sur la carrosserie, par rapport à celui de la berline. Toute l'étrangeté du coupé revient au dessin baroque de la glace latérale arrière. L'esthétique du coupé ne convainc pas, ce qui précipite son retrait du catalogue dès avril 1954 après une production de 955 exemplaires… selon certains collectionneurs il n’en serait recensé qu’une centaine en circulation. Il faut savoir que le coupé est maintenant plus recherché que le cabriolet, en effet le cabriolet fut produit à 2567 exemplaires, le coupé est donc beaucoup plus rare.

 

L’histoire du coupé que nous vous présentons est assez succulente. Dans les années 1970 , Monsieur G était un garagiste bien connus des habitants de la région parisienne qui se rendait en Bretagne pour les vacances.

En effet, son garage située à Ernée sur la route national était une halte parfois nécessaire pour ravitailler à la fois les hommes, mais aussi leur montures sur la route de Saint Malo. Le garage de Monsieur G est une institution à Ernée, puisqu’il est en activité depuis le début du 20éme siècles. Mais revenons à l’histoire de notre 203. Eté 1970, un jeune couple prends la route pour passer l’été à Saint Malo. Il roule tranquillement vers Saint Malo quand tout à coup la 203 fait des siennes. Arrêtés sur le bas coté, le garagiste du coin est contacté. Monsieur G arrive donc avec sa remorqueuse et place la 203 coupé dans son garage. Notre jeune couple repare à Paris en Taxi, en attendant le devis de Monsieur G pour réparer la 203.

Quelques semaines passent et Monsieur G envoie son devis… La réponse tardive du jeune couple est sans appel. Ils ont déjà acheté une nouvelle voiture, et laisse le coupé 203 à Monsieur G ! Amateur de Peugeot, il la stockera pendant plus de 52 ans, avant qu’elle ne retrouve la lumière du jour il y a quelques semaines. La voiture est dans un état émouvant, que tout collectionneur appréciera. Elle présente des traces de corrosion et est resté intact pendant des dizaines d’années. Les roues ne sont pas bloquées et la voiture est complète. Voilà donc l’opportunité d’acquérir à la fois une voiture extrêmement rare, mais aussi une histoire exceptionnelle.

 

ERRATUM : Après inspection approfondie de la voiture, des traces de corrosion perforante ont été observées

Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue