1955 AUSTIN HEALEY 100/4 BN1L

Lot 18
Aller au lot
Estimation :
60000 - 80000 EUR
1955 AUSTIN HEALEY 100/4 BN1L
NUMÉRO DE SÉRIE 156600 – NUMÉRO DE MOTEUR 1B213606M
UN VRAI ROADSTER A L’ANGLAISE, ELEGANT ET SPORTIF
DESSIN ICONIQUE DE GERRY COKER – CONDUITE À GAUCHE
CARTE GRISE FRANCAISE - NOMBREUSES FACTURES D’ENTRETIEN

L’Austin Healey 100 débute son histoire en 1951 à la suite du voyage de Donald Healey aux États-Unis. Conscient des propositions de roadsters sur le marché Outre-Atlantique, il envisage de concurrencer la MG et la Jaguar XK avec un bon entre-deux. Elle prendra le nom de « 100 » pour sa capacité à atteindre les 100 miles par heure (soit 160 km/h). Dans l’optique de minimiser ses coûts, il utilisera un moteur déjà bien mis au point : le 2.6L de l’Austin A90. Un moteur coupleux et performant, capable de propulser cette automobile de seulement 987 kg au-dessus des 100 m/h … la légende était née. Doté d’une boite avec le mythique « Overdrive Laycock De Normanville », notre petit roadster peux avaler facilement les km sur voie rapide sans prendre trop de tour et endommager le moteur.
L’Austin Healey 100/4 sera donc présentée au salon London Motor Show de 1952 et séduira instantanément le public par son élégance et son raffinement, n’enlevant rien à ses airs de sportives. Emblématique dès les 50’s, ce merveilleux roadster propulsion fut un succès autant en voiture de tourisme qu’en courses automobile. La production débutera en 1953 pour s’arrêter en 1956, année de sortie de la BN2, seconde phase du modèle 100/4. C’est au total 10 688 BN1 et 3 924 BN2 qui sortiront des usines Austin Healey.

Notre exemplaire se présente dans un très bel état esthétique avec une couleur vert amande et un capot peint en noir mat ; évocation directe au modèle de course de l’époque. Modifier sa voiture pour se rapprocher le plus possible du modèle de compétition était clairement l’objectif pour les anciens propriétaires de cette Austin-Healey ; pour cela, les pare-chocs furent supprimés, des grilles furent installées sur les feux avant et des phares longues-portées vinrent se greffer sur la calandre. L’intérieur est resté d’origine, avec une sellerie noire et une planche de bord de couleur noire et grise. Coté mécanique, le 4 cylindre couplé à une boite manuelle à 3 vitesses fonctionne agréablement selon notre essai routier. L’overdrive est fonctionnel sur la 3e vitesse et permet réellement d’apporter de la souplesse à haut régime. Assez atypique par rapport aux 3000, cette 100/4 ne laissera indifférent aucun amateur de roadster à l’anglaise. Les différentes modifications réalisées par le propriétaire actuel lui confèrent le bon équilibre entre chic et sportif, de quoi rouler cheveux au vent avec un maximum de sensations.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue