1966 ALFA ROMEO GIULIA SPRINT GTA

Lot 10
Aller au lot
Estimation :
140000 - 160000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 169 200EUR
1966 ALFA ROMEO GIULIA SPRINT GTA
Numéro de série AR613036
Numéro de moteur AR00526/A – F6222
Dessin par Bertone
Livrée neuve à Florence
Réfection complète en 1994
Important lots de pièces d’origine GTA
Nombreuses participations au Tour Auto
Carte grise française

Suivant l’engouement nostalgique dont fait part la plupart des constructeurs historiques dans le Monde, Alfa Romeo vient de présenter à la presse sa nouvelle Giulia GTA et Giulia GTAm, version sportive, voire radicale, de sa berline Giulia. Mais ce nom « GTA » n’est pas que le dépoussièrement de trois lettres posées sur la malle arrière de cette voiture, ils sont un message au monde de la compétition automobile, venant réaffirmer la place qu’occupait le trèfle à quatre feuilles sur les circuits depuis les années 1930.
La Giulia GTA originale voit le jour en 1965 mais l’idée de sa conception germe dans la tête des ingénieurs de chez Alfa Romeo au tout début des années 1960 avec l’arrivée d’une concurrence de plus en plus rude notamment lors du Challenge Tourisme Européen où une certaine Lotus Cortina donne du fil à retordre à la firme Milanaise.
Le plan de bataille est lancé à la fin de l’année 1964 et Alfa Romeo demande à la jeune société Autodelta qui prévoit une transformation de la toute nouvelle Giulia Sprint GT 1600 en conservant son esthétisme mais en changeant radicalement son intérieur et sa mécanique.
Pour les modèles destinés à la compétition, l’élégant et confortable habitacle est vidé et préparé, le large volant en bois disparait au profit d’un plus petit en cuir, les sièges sont transformés en baquets et le compteur de vitesse affiche 260 km/h en fin de course.
Arborant une carrosserie en aluminium, la Giulia GTA donne un sens à ces trois lettres avec le « A » qui signifie « Alleggerita » ou allégé, le coupé passe en effet de 950 à 795 kilos, perdant 150 kilos dans l’opération.
Si la mécanique de la Sprint GT 1600 était déjà convaincante en conduite sportive, la GTA profite de plus gros carburateurs Weber et d’un double allumage par cylindre permettant au 1570 cm3 d’atteindre 170 chevaux en compétition propulsant la voiture au-delà de 230 km/h.
Présentée en février 1965 à Amsterdam, la sportive ne tarda pas à s’imposer dans quasiment toutes les disciplines auquel elle participe, aussi bien à l’aise en course de côte, en rallye ou sur l’asphalte et décroche un titre de champion de France des rallyes en 1966, une première place dans sa catégorie au Tour de France Automobile en 1970 et au Tour de Corse en 1966.

Deux autres versions de la GTA furent élaborées pour maximiser ses chances de réussites avec l’exclusive GTA SA et son moteur alimenté par deux compresseurs ainsi que la 1300 Junior permettant au coupé de disputer des courses dans la catégorie moins de 1300cm3.

Limitée à 501 exemplaires entre 1965 et 1969, l’Alfa Romeo Giulia Sprint GTA est une rareté très convoitée des collectionneurs et pilotes amateurs, un dessin mythique qui renferme une mécanique puissante et sonore, parfaite pour disputer de nombreux rallyes historiques.

L’exemplaire d’Alfa Romeo Giulia Sprint GTA que nous vous présentons est sorti d’usine le 2 décembre 1965 et fut immatriculé pour la première fois le 10 Mars 1966 à Florence, acquise par Mr D.Spartaco. Vendue un an et demi plus tard à Mr S.Cottino, il fit le voyage de Florence à Turin où une nouvelle immatriculation est enregistrée TO 954008. Un certificat de vente publique délivré par l’Automobile Club d’Italie atteste cet échange chiffré à 1 million de lires.
Conservé peu de temps en la possession de Mr Cottino, ce dernier s’en sépara le 12 novembre 1968 à Mr V.Busto, toujours dans la région de Turin. La trace de ce nouveau propriétaire est également attestée par un courrier de l’Automobile Club d’Italie. Restée en Italie jusqu’au début des années 2000, AR613036 connue une réfection complète de 1996 à 1997 opérée par Mr A.Nicodemi qui changea la carrosserie d’origine pour une carrosserie en aluminium neuve mais correspondante aux spécifications esthétiques et techniques de la GTA. Une Fiche d’Identité pour voiture Ancienne (FIA) en date du 23 avril 1997 atteste de cette réfection et présente le coupé dans une couleur blanche, arborant un siège baquet et un arceau de sécurité.
Une réfection mécanique fut aussi faite sur la voiture avec la greffe de carburateurs Weber 45 DCOE neufs.
Aujourd’hui, la voiture se présente sous une peinture bi-tons rouge et blanche arborant une légère patine. Les pare-chocs et les éléments en chrome ont été supprimés seuls subsistent la calandre caractéristique et le cerclage des feux. Les rétroviseurs d’origine furent remplacés par un modèle compétition en plastique noir, les vitres sont en plexiglas comme en sortie d’usine, les poignées de portes ont été réduites à leur plus simple utilisation.
L’habitacle de la GTA est un véritable appel à courir sur circuit, deux s
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue