1972 CITROËN D SUPER

Lot 64
Aller au lot
Estimation :
15000 - 20000 EUR

1972 CITROËN D SUPER

Numéro de série 03FD1464


Petite sœur de la DS - Belle présentation esthétique


Carte grise française



«Révolutionnaire», la DS a fait du passé table rase lors de sa présentation en 1955. Pour une fois, ce qualificatif galvaudé n’avait rien d’abusif face au parti pris d’innovation absolue dont témoignait cette Citroën surdouée.


Durant ses 20 ans de carrière, cette exceptionnelle voiture d’avant-garde a été commercialisée au prix d’un modèle «ordinaire». De fait, il s’agit bien d’un prototype à tirage illimité ! La DS est une voiture extraordinaire et profite des évolutions au fil du temps. Après l’apparition de grilles sur les ailes avant (en 1960) pour améliorer le refroidissement du moteur, la voiture trouvera sa seconde physionomie en septembre 1962 avec la première retouche esthétique apportée à sa proue : en l’occurrence, une modification de son carénage et l’intégration de butoirs de caoutchouc aux pare-chocs. A la fin de 1967, alors qu’elle entame sa douzième année de carrière, la DS change de visage une dernière fois pour mieux perpétuer sa légende. Une légende à l’épreuve du temps, puisque le chef-d’œuvre du quai de Javel restera une référence sur le marché des grandes routières européennes jusqu’à son retrait intervenu en 1975, soit 20 ans après sa naissance. La dernière génération de la DS se caractérise quant à elle par son visage du «troisième type». Il est dévoilé lors du salon de Paris de 1967, où Citroën a réservé aux visiteurs la surprise d’une nouvelle ligne. Plus que d’un remodelage, il s’agit d’une refonte complète de la face avant qui n’altère nullement l’esthétique de la voiture. Il convient de féliciter Citroën d’avoir su respecter et préserver la ligne originelle de la DS. Son visage modernisé offre à la DS une nouvelle dimension en la gratifiant de l’expression suggestive et presque inquiétante d’une bête sauvage prête à l’attaque. Petite sœur de la DS, l’ID puis la D Super reprennent la quasi-totalité des éléments techniques de leur grande sœur. Tout à fait identique sur la partie esthétique, mise à part quelques détails que seuls les puristes pourront relevés, la D Super reprend également la motorisation de la DS 21 : un 4 cylindres de 2,2L de cylindré qui sera accouplé sur ce modèle à une boite mécanique à 5 rapports. Souveraines régnantes en cheffe sur la catégorie des routières de la fin des années 1950 au milieu des années 1970, la DS, l’ID et la D Super restent aujourd’hui des voitures d’une modernité et d’une ingéniosité remarquable dont beaucoup de constructeurs actuels s’inspirent encore.



L’exemplaire de D Super que nous vous présentons Se présente dans la couleur gris souris spécifique aux DS de l’époque, avec un habitacle en état remarquable, ce véritable salon roulant est doté ici d’une sellerie en cuir brun du plus bel effet et invite au voyage long confortablement installé à l’avant ou à l’arrière de la voiture avec beaucoup d’espace et de luminosité. Nous retrouvons le tableau de bord typique de la DS ainsi que le volant monobranche.


Coté mécanique, notre exemplaire tient le rang de son ainée et notre essai routier a permis de présenter une voiture fiable, qui démarre sans problème dans un silence appréciable. Les suspensions hydrauliques seront à contrôler pour un parfait fonctionnement du véhicule du même que la réparation du compte-tours électronique.


C’est une véritable machine à souvenirs que nous vous proposons à la vente, une voiture qui a une histoire avec n’importe quel passionné de véhicules de collection qui saura apprécier le bel état de notre D Super.

Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue