Sèvres Cabaret en porcelaine nommé Cabaret...

Lot 145
Aller au lot
Estimation :
80000 - 100000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 262 500EUR

Sèvres Cabaret en porcelaine nommé Cabaret...

Sèvres Cabaret en porcelaine nommé Cabaret des femmes célèbres à décor polychrome de portraits de femmes en buste dans des médaillons cernés d’un cadre en or portant le nom de la femme inscrit, les médaillons se détachent sur un fond vert de chrome orné de guirlandes de fleurs et fruits, rubans, papillons et cygnes en or, le centre des soucoupes est décoré d’un trophée antique en or. Les femmes représentées sont Christine, Reine de Suède, Anne d’Autriche, Marie Stuart, Elisabeth d’Angleterre, Marie Thérèse d’Autriche, Catherine II de Russie, Blanche de Castille, Jeanne d’Arc, Anne Martinozi princesse de Conti, Hortense Mancini, la princesse Palatine, Mme Dehoulières, Mme de Sévigné, la duchesse de Montmouth, Madame de Fontange, Mme de Grignan Il comprend une théière couverte nommée théière Asselin, un pot à sucre couvert nommé pot à sucre à pied anse volute couvert, un pot à lait nommé pot à lait grec, une jatte nommée jatte à fruits hémisphérique, huit tasses et leur soucoupe nommées tasses Jasmin à pied cannelé. Les portraits sont signés : Mme Jaquotot. Au revers : marque de la manufacture impériale de Sèvres : M. Imple de Sevres 1811 et 1812, Jaquotot pinxit et diverses marques de mise en couverte en vert. Epoque Empire, années 1811-1812. L’EMPIRE À FONTAINEBLEAU 120LUNDI 22 MARS 2021 Provenance : Offert en présent par l’Impératrice Marie-Louise à la comtesse de Ségur le 1er janvier 1813 lors des étrennes au château des Tuileries. En octobre 1806, Alexandre Brongniart, directeur de la manufacture de Sèvres, défini les sujets de nouveaux cabarets, celui des Guerriers français, le cabaret des Littérateurs français, celui des artistes peintres, scultpeurs et musiciens ou encore le cabaret des femmes célèbres autrement que par leur beauté afin, écrit-il, de donner de « l’intérêt et de la valeur à ces sortes de services et de préparer des présents convenables » . Le cabaret des femmes célèbres résonne comme un écho aux figures des Grands Hommes imaginées par le comte d’Angiviller à partir de 1776. L’objet n’est cependant plus de célébrer exclusivement ceux qui ont fait la grandeur de la France mais les femmes d’Europe, devenues illustres par leur talent, leur engagement, leurs travaux ou leur pouvoir. Pour le cabaret des femmes célèbres, Brongniart dresse en 1806 la liste de vingt femmes, souveraines d’Europe, femmes connues pour leur action politique, femmes de lettres, artistes peintres, scientifiques. Il confie la réalisation des portraits de ces femmes à Marie-Victoire Jaquotot (1772- 1855), peintre sur porcelaine qui fait selon lui très bien les portraits de femmes. A partir de janvier 1807, les pièces à fond vert sont portées depuis Sèvres jusqu’au 48 rue de Bondy à Paris chez Madame Jaquotot où elle travaille depuis son atelier équipé d’un four de feu de moufle. Un premier cabaret des femmes célèbres comprenant douze tasses et quatre pièces de forme est terminé en décembre 1807 et livré le 31 décembre à Caroline Murat. Sa localisation actuelle est inconnue. Un second cabaret des femmes célèbres de la même composition est livré en 1810 et 1811 à la princesse Pauline Borghèse (Sotheby’s Paris, 18 décembre 2001, lot 421, puis Rieunier Bailly Pommery, Hôtel Drouot, 30 juin 2003 puis Christie’s, Paris, 8 novembre 2013, lot 29. Notre déjeuner, complet et jusque-là inédit, est le troisième et dernier cabaret des femmes célèbres, peint par Madame Jaquotot en 1811 et 1812. Il est offert le 24 juin 1812 à S. M. l’Impératrice Joséphine et décrit un cabaret fond vert de chrome portrait de femmes celebres peints en minature par Made Jaquotot, riche decor en or composé de 8 Grandes Tasses Jasmin…….....400 ……….3200 1 Pot a sucre …………………………..700 1 Pot a lait …………………………….425 1 Theyere ……………………………...700 1 Jatte a lait ……………………………1100 1 Boite p r le dit cabaret garni en satin blanc et remonte en peau maroquiné 180 soit 6305. Comme le service égyptien, autre présent de l’Empereur à Joséphine, le cabaret des femmes célèbres est renvoyé par elle à la manufacture. Il est en suite livré au Palais des Tuileries le 28 décembre 1812 pour être offert en présent par Marie-Louise. Le registre aux archives de la manufacture de Sèvres précise sa composition la théière est de la forme Asselin, le pot à sucre à pied à anse volute, le pot à lait forme Grecque, la jatte hémisphérique et la boite recouverte en peau verte. L’Impératrice l’offre à la comtesse de Ségur le 1er janvier 1813 (Arch. Sèvres Vbb4 f° 13 et Vy21, f° 32). Antoinette Élisabeth Marie d’Aguesseau (1756-1828), petite-fille du chancelier d’Aguesseau, épouse en 1777 le comte Louis-Philippe de Ségur, diplomate, homme politique et académicien.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue