1963 JAGUAR MK.II 3,8L Numéro de série 200511.DN Boîte... - Lot 79 - Osenat

Lot 79
Aller au lot
Estimation :
25000 - 35000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 31 200EUR
1963 JAGUAR MK.II 3,8L Numéro de série 200511.DN Boîte... - Lot 79 - Osenat
1963 JAGUAR MK.II 3,8L Numéro de série 200511.DN Boîte mécanique avec Overdrive Eligible dans la plupart des grands rallyes historiques Carte grise française La première berline à carrosserie monocoque de Jaguar est née en 1955 avec le beau moteur XK ramené à 2,4 l, il s'agissait de la Saloon 2,4 l. La voiture est belle et réussie, le succès est immédiat. Cette nouveauté envoûtante rompt définitivement avec le passé, elle est féline, basse et racée. Tout début 1957, une nouvelle version est proposée avec le moteur 3,4 l qui transfigure le modèle tant au niveau des performances que de l'agrément de conduite. Le 2 octobre 1959, sur le stand Jaguar d'Earl's Court, William Lyons est heureux. Il présente sa nouvelle monture: la Jaguar Mk.II. Le niveau de finition est identique avec des boiseries précieuses et du cuir de haute qualité, la vraie nouveauté vient de la lumière. En affinant tous les montants des vitres, la luminosité a pu faire une éclatante entrée dans l'habitacle. La ligne générale s'allège. Sous le capot, trois possibilités le 2,4 l, 3,4 l ou le moteur de 3,8 l, tous avec les 6 cylindres à double arbre à cames en tête. C'est encore une réussite totale et la ligne de Mk II restera, de l'avis de tous, comme une des plus belles voiture de la marque, la vraie berline de sport ! Cette Jaguar MK.II 3.8L fut mise en circulation en 1963, en Grande Bretagne. Elle fut acquise par Monsieur Ravisse en 1991, ce dernier mena ainsi une restauration quasi complète de la voiture vers la fin des années 1990. Aujourd’hui, la voiture se trouve dans un bel état de restauration ancienne, la peinture vert anglais, réalisée en 1999 présente encore bien et permet de constater que la voiture se veut particulièrement saine. L’habitacle pourvu de sièges en similicuir beige est en bon état général et dispose de moquettes neuves. Seules les boiseries nécessiteraient une rénovation de leur vernis, celles-ci ne présentant pas de cassure. D’un point de vu mécanique, de nombreux frais furent récemment engagés pour la remise en route de la Jaguar, comprenant une révision de la carburation, de l’allumage, du circuit de refroidissement, du système de freinage et des suspensions des trains roulants. Le tout fut réalisés chez le spécialiste Classic Affairs à Bourron Marlotte. La voiture est ainsi en bon état de fonctionnement, une fiabilisation reste néanmoins à prévoir afin de pouvoir rouler sereinement au rythme du 6 cylindres. Elle sera vendue avec un dossier conséquent de factures depuis les années 1990, ainsi que des photos de la restauration menée par le passé. C’est donc un modèle intéressant que cette berline sportive, une voiture éligible dans les plus grands rallyes et qui ne réclame qu’un peu d’attention pour retrouver toutes ses performances d’époque !
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue