Ensemble de cinquante cinq L.S. et L.A.S...

Lot 282
Aller au lot
1 000 - 1 500 EUR
Résultat : 1 500 EUR

Ensemble de cinquante cinq L.S. et L.A.S...

Ensemble de cinquante cinq L.S. et L.A.S de la Duchesse Auguste Amélie, veuve du Prince Eugène au Baron Antoine Darnay entre 1824 et 1837 puis au Baron Eugène Darnay, son fils, entre 1837 et 1841. Ces lettres traitent de la mort du Prince Eugène, de la vente de sa toison d'or avec trois grosses pierres pour un valeur de 45 000 francs, de l'envoi d'une statue du Prince en Suède, de la gestion et de la vente de La Ferté Beauharnais, de l'indemnisation des anciens colons de Saint Domingue... A partir de 1828, les lettres traitent du nouveau rôle du Baron Darnay, qui est en charge des problèmes de librairie de la Duchesse, puis qui seconde M. Roux dans la gestion du Domaine de Navarre. Une lettre de la Duchesse à la Baronne Darnay la rassure sur ses sentiments bienveillants envers le Baron même si celui-ci recherche un emploi auprès du Ministère français. Les lettres à partir de 1831 jusqu'à la mort du Baron en 1837 présentent le souci constant de la Duchesse pour ses enfants notamment l'Impératrice Amélie du Brésil, veuve à 22 ans ou son fils Auguste dont elle annonce la mort en 1835, juste après s'être marié à la Reine du Portugal. La correspondance avec le Baron Eugène Darnay vise à la restitution d'objets d'art que détenait Antoine Darnay, en dépôt selon la Duchesse, soit trois bustes, de Madame Mère, de Hortense et de l'Impératrice, deux huiles sur toile de l'impératrice, un portrait sur métal de l'Empereur et les cahiers de musique du Cabinet de l'Empereur. La réponse du Baron Darnay fils ne porte que sur le buste de Madame Mère, le portrait de l'Impératrice par David et les cahiers de musique, seuls objets en sa possession. Il avance, à raison (voir le lot n°36), que le portrait a été donné par la Duchesse elle même. A.B.E
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue