Service en métal argenté de la Maison CHRISTOFLE,...

Lot 211
Aller au lot
500 - 600 EUR
Résultat : 800 EUR

Service en métal argenté de la Maison CHRISTOFLE,...

Service en métal argenté de la Maison CHRISTOFLE, aux chiffres des Ducs de MASSA sous couronne ducale, comprenant: - Huit grands couteaux - Huit grandes fourchettes - Huit grandes cuillères A LA TABLE DES DUCS DE MASSA... (Orfèvrerie, porcelaine, verrerie...) NICOLAS FRANÇOIS SYLVESTRE RÉGNIER (1783-1851) ANDRÉ PHILIPPE ALFRED RÉGNIER (1837-1913), DUCS DE MASSA. Nicolas François Sylvestre Régnier, comte de Gronau et de l'Empire (1811), duc de Massa et pair de France (1816-1848), né le 31 décembre 1783 à Nancy et décédé le 20 août 1851 au Château de Moncontour, à Vouvray (Indre-et-Loire), fut un haut fonctionnaire et un homme politique français. Fils de Claude Ambroise Régnier, (1746-1814) premier duc de Massa, ministre de la Justice sous le gouvernement impérial. Il est nommé sous-préfet de Château-Salins le 19 octobre 1808 (prise de poste le 29 novembre 1808), avant de devenir secrétaire général du Conseil du sceau des titres le 12 septembre 1810. En 1811, il est fait comte de Gronau et de l'Empire (ancienne seigneurie prussienne, médiatisée). En avril 1812, il est nommé auditeur de première classe en service ordinaire près du ministre de la justice et de la section de législation, poste qu'il occupe jusqu'en 1813 et qui lui permet assister aux séances du Conseil présidées par l'Empereur. En 1813, il repasse en service extraordinaire et devient préfet de l'Oise (30 septembre 1813 - 20 octobre 1813). Survient alors, le 24 juin 1814, la mort de son père: il hérite de son titre de duc de Massa. Après avoir fait contre les Alliés envahissant le territoire national diverses proclamations très énergiques, qui n'étaient que la copie des instructions ministérielles qu'il recevait, il adhère à la déchéance de Napoléon Ier. Il est confirmé dans son poste par Louis XVIII à la Première Restauration et prend alors résolument la cause des Bourbons. Pendant les Cent-Jours, Napoléon l'invite à continuer ses fonctions, mais Régnier refuse. À la seconde Restauration, il est nommé préfet du Cher le 14 juillet 1815, mais se démet de ses fonctions lorsqu'il est appelé, le 10 juillet 1816, à siéger à la Chambre des pairs. Élevé à la dignité de commandeur de la Légion d'honneur (30 avril 1836), il siège à la Chambre des pairs jusqu'à la révolution de février 1848 et la proclamation de la Deuxième République. André Philippe Alfred Régnier (1837-1913), troisième duc de Massa et petit-fils du précèdent est connu pour avoir hérité, de part sa mère (Caroline Leroux, veuve d'Alphonse Regnier), de l'hôtel Thiroux de Montsauge, à qui il laissera son nom. Cet hôtel particulier du XVIIIe siècle se situait à l'origine sur l'avenue des Champs-Élysées. Il a été transféré en 1929 dans un parc détaché des jardins de l'Observatoire. Classé Monument historique, il est occupé depuis par la Société des gens de lettres
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue