Rare brevet de nomination comme Gouverneur...

Lot 203
Aller au lot
10 000 - 12 000 EUR

Rare brevet de nomination comme Gouverneur...

Rare brevet de nomination comme Gouverneur du palais du Général de Brigade Duroc. Sur vélin. Donné à Paris au Palais du Gouvernement le 29 Brumaire An X (20 novembre 1801) Vignette et cachet sec « Au nom du Peuple français . Bonaparte 1er Consul de la République ». Signé par Bonaparte et Hugues Maret. 39 x 51 cm. B.E. Historique: On peut citer, pour définir la tache de Duroc à son poste, la circulaire envoyée aux ministres sur ordre de Bonaparte, le 29 brumaire An X, soit le même jour que le présent brevet: « Paris, 29 brumaire an X J'ai l'honneur de vous donner connaissance, Citoyen Ministre, de la nomination du gouverneur du palais. Le choix du Premier Consul s'est fixé sur le général Duroc. Je m'empresse de vous prévenir en même temps que le gouverneur du palais est chargé, par arrêté du 21 de ce mois, de l'administration et de la police intérieure et extérieure du palais des Tuileries et du château de Saint-Cloud, et que ce qui est relatif au service militaire, soit aux Tuileries, soit à Saint Cloud , fait partie de ses attributions. L'arrêté du 21 brumaire n'étant pas rendu public, il était convenable que je vous fisse cette communication. Par ordre du Premier Consul. » Le titre porté par Duroc sera logiquement modifié à l'avénement de l'Empire, il prendra alors le titre de Grand Maréchal du Palais. Biographie: Géraud-Christophe Michel du Roc dit DUROC (1772-1813) En juin 1793, lieutenant, il est affecté à Grenoble puis, un an plus tard, à l'armée d'Italie, où il devient l'aide de camp de Bonaparte. Duroc s'étant distingué au passage de l'Isonzo (son courage est signalé par le général en chef dans son rapport au Directoire), il est promu chef de bataillon et choisi pour faire partie de l'expédition d'Égypte. Il s'y distingue à nouveau, particulièrement au siège de Saint-Jean d'Acre où il reçoit une grave blessure. Rentré en France avec Napoleon Bonaparte sur le Muiron, il participe activement au coup d'Etat du 18 Brumaire et en est récompensé par le grade de chef de brigade et le titre de premier aide de camp du Premier consul. Durant les deux premières années du Consulat, Duroc s'acquitte avec succès de missions d'ordre diplomatique, auprès de Frédéric-Guillaume III et surtout d'Alexandre Ier, avec qui il parvient à établir une relation de confiance. A son retour en France, fin 1801, il est nommé général et gouverneur du palais des Tuileries. Début 1802, Napoléon Bonaparte lui offre la main d'Hortense de Beauharnais, que Duroc refuse, préférant épouser la fille d'un banquier espagnol. A la proclamation de l'Empire, il devient grand maréchal du palais impérial. Duroc continue parallèlement à exercer des fonctions militaires, accompagnant l'Empereur dans toutes ses campagnes: à Austerlitz il se substitue à Nicolas Charles Oudinot, blessé, au commandement des grenadiers de la Garde; à Essling, il dirige une concentration d'artillerie. Il intervient aussi dans les affaires diplomatiques, par exemple dans les négociations qui précédent la renonciation des rois d'Espagne Charles IV et Ferdinand VII à leur couronne. Créé duc de Frioul en 1808, Duroc meurt le 23 mai 1813 à Gorlitz, tué par un boulet de canon. Il sera remplacé par le Général Bertrand. De nos jours, les tombeaux des deux Grands Maréchaux sont aux Invalides, à l'entrée de celui de Napoléon
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue