NAPOLÉON IER. Lettre signée « Nap » au général...

Lot 32
Aller au lot
Estimation :
400 - 500 EUR

NAPOLÉON IER. Lettre signée « Nap » au général...

NAPOLÉON IER. Lettre signée « Nap » au général Géraud Christophe Michel Duroc, avec apostille autographe de ce dernier. Paris, 29 mars 1813. 2 pp. 1/3 in-4 , papier un peu gondolé par l'humidité avec découpure au bas du second feuillet sans atteinte au texte, mention manuscrite postérieure au travers de la première page. Général de division, grand-maréchal du Palais, le général Duroc avait la confiance de Napoléon Ier depuis la première campagne d'Italie, et se voyait fréquemment chargé de missions particulières en dehors de ses attributions régulières. L'empereur recourt ici à lui pour s'occuper de questions relevant du ministère de la Guerre. EN CE MOMENT CRITIQUE OU NAPOLEON Ier S'EFFORÇAIT DE RECONSTITUER LA GRANDE ARMEE APRES LE DESASTRE DE RUSSIE POUR FAIRE FACE AUX ALLIES, il s'agissait ici d'éloigner les soldats Hollandais de leur pays natal pour prévenir les désertions ou les retournements, et y placer un cordon de troupes sûres, près de Rotterdam (à Gorinchem appelé alors Gorcum) et d'Amsterdam (à Naarden). « Monsieur le duc de Frioul, le 1er bataillon des pupilles [de la Garde], qui est à St-Servan, se rendra à Brest. Il restera organisé comme il est et fera le service à Brest. – Le 2nd bataillon, qui est àBoulogne, enverra 400 h[omm]es, tous français, à Lille. – Le 4ème bataillon, qui est à Versailles, sera formé à 6 compagnies. – 4 compagnies partiront avec 200 hommes, tous français et se rendront à Lille où elles se réuniront aux 400 h[omm]es du 2nd bataillon venant de Boulogne , ce qui fera 600 h[omm]es. De là, ces 600 h[omm]es se rendront à Anvers, où ils recevront 200 Français du 3e bataillon qui est dans cette place. D'Anvers, le bataillon continuera sa route pour Gorcum, où il tiendra garnison, composé ainsi de 4 compagnies et de 800 hommes tous français , les cadres compris. – Le 3ème bataillon enverra d'Anvers 400 hommes à Boulogne, tous Hollandais. Il enverra à Versailles 300 hommes tous hollandais , et ce bataillon restant ainsi composé de 8 à 900 hommes tous français, se rendra à Naarden où il tiendra garnison. – Toutefois, tous ceux des soldats de ces bataillons qui auraient 5 pieds de taille et 19 ans accomplis, soit français, soit hollandais, se rendront à Mayence pour être incorporés dans la Jeune Garde. – Il est nécessaire que cela s'exécute de manière que les Hollandais ne s'apperçoivent pas qu'on ne veut pas les envoyer en Hollande... » Provenance : Provenance : collection des comtes de Crawford et Balcarres, Alexander William et James Ludovic Lindsay (estampille ex-libris armoriée Bibliotheca Lindesiana).
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue