MONET (Claude). 9 missives, soit : 7 lettres...

Lot 39
Aller au lot
Estimation :
15000 - 20000 EUR

MONET (Claude). 9 missives, soit : 7 lettres...

MONET (Claude). 9 missives, soit : 7 lettres autographes signées, un billet autographe sur carte de visite, et une lettre manuscrite en dictée. 1882-1923. Montage sur onglets dans un volume relié à la bradel en percaline verte avec pièce de titre marron, tête dorée. – Au marchand d’art Paul Durand-Ruel. Villers-sur-Mer, 11 juin 1882. « Je suis obligé de venir demain matin à Paris. Si vous n’avez rien qui vous dérange, je passerai rue de la Paix vers 10 h. ou 10 h. 1/2... » – Àu marchand d›art Georges Petit. Fresselines (Creuse), 12 avril 1889. « ... J’accepte les conditions que vous me faites pour faire une exposition dans votre galerie... Je préviens RODIN de mon acceptation à vos conditions [au sujet de leur exposition commune]. Vous aurez donc à conclure avec lui en ce qui le concerne... » (fentes aux pliures restaurées). Claude Monet demeura trois mois à Fresselines, au printemps de 1889, chez l’écrivain Maurice Rollinat où leur ami le critique d’art Gustave Geffroy l’avait persuadé de venir avec Louis Mullem et Franz Jourdain. – [Au marchand d’art Ambroise Vollard]. Giverny, 9 décembre 1895. « ... Je vous prie de ne pas manquer d’envoyer mon tableau de Cézanne chez M. Montaignac [Isidore Montaignac, représentant du marchand d’art new-yorkais James Sutton]... » – À l’écrivain et critique d’art André Mellerio. Giverny, [17 décembre 1895, d’après le cachet postal]. « Avec tous ses sincères compliments et tous ses remerciements... » (enveloppe conservée). – À Ambroise Vollard. Giverny, 26 mai 1899. « Je vous adresse la somme de quinze cents francs que je restais vous devoir sur la toile de CÉZANNE (le nègre)... » – À Ambroise Vollard. Giverny, 8 septembre 1905. « Bien tardivement, tous mes remerciements pour les belles photographies de CÉZANNE qui me font le plus grand plaisir à voir. C’est très aimable à vous d’y avoir pensé.... » (enveloppe conservée). – [À Ambroise Vollard]. Giverny, 18 janvier 1907. « Inclus, je vous adresse quatre mille francs en billets de ba
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue