1961 ROLLS-ROYCE SILVER CLOUD II

Lot 70
Aller au lot
30 000 - 40 000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 36 000 EUR

1961 ROLLS-ROYCE SILVER CLOUD II

Châssis n° SXC479
Contrôle technique de moins de 6 mois
Carte grise française


D’une grande élégance, ses lignes fluides font de la Silver Cloud la plus belle de toutes les Rolls-Royce à carrosserie usine. Malgré des proportions imposantes, aucune lourdeur. Que de la majesté et de la distinction.
La Silver Cloud succède à la Silver Dawn en 1955. Elle est toujours construite sur un châssis séparé, une technique archaïque qui permet toutefois aux clients qui le souhaitent de faire réaliser la carrosserie par une grande maison, à l’image de James Young, Hooper ou Mulliner. Dans leur grande majorité, les Silver Cloud seront dotées d’une carrosserie usine. Le modèle présenté est une rare et élégante James Young.
Le moteur dérive de celui de la Silver Wraith, un six cylindres en ligne à soupapes opposées — en tête à l’admission, latérales à l’échappement. D’origine fort ancienne, ce 4,9 litres bénéficie sur la Cloud d’une nouvelle culasse en alliage léger. Deux carburateurs SU remplacent l’unique carburateur des Wraith et Dawn. La voiture atteint ainsi les 160 km/h et court le 0 à 100 km/h en 13 secondes, un chiffre flatteur pour une limousine de grand luxe de l’époque. Le tout dans un silence de cathédrale. La Silver Cloud I sera la dernière six cylindres de Crewe. Le modèle connaît en 1959 sa première évolution en recevant un tout nouveau groupe. Ainsi naît la Silver Cloud II, qui consacre le passage de Rolls-Royce au V8 de 6.3L équipé de deux carburateurs SU HD8, donnant une puissance « suffisante »mais toujours onctueuse. Construite sous licence par Rolls-Royce, la transmission automatique General Motors Hydramatic à quatre vitesses est désormais montée en série. Le reste relève de la dotation traditionnelle avec une suspension arrière à pont rigide (ressorts à lames) et quatre freins à tambours.

La finition de notre exemplaire portant une robe grise est à la hauteur de sa réputation. Cette Rolls-Royce Silver Cloud de 1961 est équipée de la boîte automatique à quatre rapports. Sa carrosserie est en bel état, saine et bien alignée. Sa peinture, refaite par le passé dans le respect de l'origine présente un bel aspect. L’ensemble des instruments de bord sont indiqués comme fonctionnels par le vendeur, à l’exception de la montre. La sellerie cuir bordeaux est d’origine et présente une belle patine, l’ensemble est en très bon état général.
Pour ce qui est de l'entretien récent: le circuit de freinage fut totalement révisé, les 6 cylindres de roues et les 2 maîtres cylindres ainsi que la totalité des tubes en cuivre ont été remplacés par des pièces d'origine Rolls Royce. La carburation fut également révisée, comprenant notamment de nouveaux joints. L'allumage fut revu, le faisceau d'allumage est ainsi neuf, tout comme les bougies, la tête d'allumeur et le doigt et les vis platinées. Le silencieux d'échappement est récent. Les quatre pneus sont neufs, tous les boulons et écrous entre le châssis et la caisse furent resserrés et marqués. Enfin, les flexibles de la direction assistée ont été changés et la batterie remplacée. La boîte de vitesses nécessite une révision. C'est donc un bel exemplaire que cette Rolls-Royce Silver Cloud II, une automobile au prestige infaillible et à l'état émouvant.

Le silence, le confort et l’élégance sont les mots qui définissent le mieux ce modèle.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue