Albert SEBILLE (Marseilles1874- 1953) Visite...

Lot 28
Aller au lot
2 000 - 3 000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 7 500 EUR

Albert SEBILLE (Marseilles1874- 1953) Visite...

Albert SEBILLE (Marseilles1874- 1953) Visite du Roi Louis XIV devant le Soleil Royal Huile sur toile, signée en bas à droite « Albert Sebille » 112 x 220 cm Baguette en bois. Historique : Le Soleil-Royal est construit de 1668 à 1670 à Brest par le maître charpentier Laurent Hubac. Il est tout d’abord appelé Grand-Henry (en souvenir d’Henri IV), puis Royal-Soleil et enfin Soleil-Royal (référence à Louis XIV, le « Roi-Soleil »). La coque est lancée le 13 décembre 1669. Son premier armement est de 98 canons sur ses trois ponts, ses gaillards et sa dunette. C’est un vaisseau de premier rang, doté comme le Royal-Louis (construit à Toulon), d’un gaillard d’avant , seuls ces deux vaisseaux à l’époque disposaient de cette caractéristique sur ordre de Louis XIV. Autre caractéristique propre à ces vaisseaux, tous les canons à bord sont en bronze, et non en fonte. Avec ses 2 500 tonneaux et ses 104 canons, sa coque noire, blanc, bleu et ventre-de-biche, coupée de listons d’or, c’est un bâtiment superbe. Avec les mantelets rouge vif de ses sabords et les éclatantes couleurs du bordé, il est décoré avec magnificence. Les peintres François Verdier, Claude Audran II, Gabriel Revel et François Bonnemer ont participé aux décors du navire. Coysevox a taillé lui-même dans le coeur de chêne les figures de la poupe et de la proue, une sirène tenant à la main un globe terrestre. Les ornements de l’arrière sont sculptés par Puget.Cette magnificence sur un vaisseau de guerre peut surprendre. Elle ne doit cependant rien au hasard. Le navire, par la combinaison de ses canons et la richesse de son décor doit illustrer toute la puissance de Louis XIV, le « Roi Soleil », alors en pleine gloire. Biographie : Albert Sebille (Marseilles1874- 1953), nommé peintre officiel de la marine en 1907. Il est méditerranéen, toute sa jeunesse a été passée à Marseille. Il a été formé aux beaux-arts de cette ville. En 1894, à vingt ans «il monte» à Paris. Il ne pratique pas l’impressionnisme, qui débutait à cette époque, il préfère la peinture narrative maritime surtout cela le conduit à être peintre officiel de la marine. Il participe à la guerre de 1914-1918.Apres la guerre, il s’attache au journal « L’ Illustration ». Son rêve publier « l’histoire universelle de la marine » (avec le concours de Georges Toudouze Charles de la Roncière, Tramond, Rondeleux., Dolfus, Lestonnat). Aquarelliste, dessinateur affichiste, l’Illustration a été pour lui un très important support. Il travaille pour la ligue maritime. Collabore avec la Transat Revue. Il s’occupe du musée de la marine durant la guerre. Son oeuvre est très importante et sous diverses formes. Il a contribué à l’ornementation des carrés du Georges Leygues, du Strasbourg, du Richelieu.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue