École française du premier quart du XVIIIe...

Lot 7
Aller au lot
20 000 - 30 000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 28 125 EUR

École française du premier quart du XVIIIe...

École française du premier quart du XVIIIe siècle, suiveur de Pierre Puget (1620 - 1694) Portrait de Nicolas de Ranché, Commissaire Général des galères de France à Marseille Médaillon en marbre sculpté en haut -relief Inscrit sur le pourtour « Nicolas de Ranché commissaire général des galères de France » H. 63 x L. 48 x l. 22 cm Dim. totales : H. 78 cm x L. 64 cm Provenance : - Collection de Marie-Anne de Ranché- Marseille - Collection M. de La Lauzière- Aix en Provence - Collection Ambroise Thomas Roux Alphéran- Aix en Provence - Collection Madame de La Lauzière- Aix en Provence - Collection du baron Guillibert Gautier - Collection particulière Expositions : - « L’Art provençal à l’Exposition coloniale » Marseille, Grand Palais de l’Exposition Coloniale, à Marseille, 1906 - « Pierre Puget, son oeuvre à Marseille », Palais de Longchamp, 1908, n° 16. Bibliographie : - Dominique-Marie-Joseph-Henry, « Sur la vie et les oeuvres de Pierre Puget », in Bulletin semestriel de la Société Académique des Sciences, Agriculture, Arts et Belles- Lettres du Département du Var, 20e année, Tome II, Toulon, 1852, p. 132. - Louis Mouan, Notice historique sur la vie et les travaux de M. Roux-Alphéran par M. Mouan, secrétaire perpétuel de l’Académie d’Aix, lue dans les séances du 17 décembre 1858 et 4 janvier 1859, Aix 1859, p. 84-85. - Léon Lagrange, Pierre Puget : peintre, sculpteur, architecte décorateur de vaisseaux, Paris, 1868, p. 378-379, cat. n° 81. - A.M de la Tour-Keyrié, Curiosités particulières de la ville d’Aix, objets d’art, chapelles, maisons historiques... Aix, 1890, p.118-119. - Jules de Magallon, Séance publique de l’Académie des sciences, agriculture et belles lettres d’Aix, 1896, p. 11-12. - Philippe Auquier, Pierre Puget, son oeuvre à Marseille, Palais de Longchamp, 1908, p. 83, n° 16. - Klaus Herding, Pierre Puget - das Bildnerische Werk, Berlin, Gebr. Mann Verlag éd., 1970, répertorié sous le n°80. - Stanislas Lami, Dictionnaire des Sculpteurs de l’Ecole Française, Paris, Honoré Champion éd., 1906, p. 423. Le sculpteur rend ici le caractère de Nicolas de Ranché, homme qui se distingue tout au long de sa vie par la « droiture de sa conduite » et son « exactitude ». Ce portrait met en avant les qualités de cet homme au faîte de sa carrière. De face, le regard droit, souriant légèrement, ses traits sont décrits sans idéalisme par le sculpteur qui n’hésite pas à modeler des chairs légèrement affaissées et à creuser des rides dans la matière. Ce choix de faire un portrait réaliste, sans affèterie, a pour but d’illustrer la rigueur et le rôle important du modèle au sein de l’administration de la Marine : « Ranché, écrivain extraordinaire à Marseille (1er janvier 1675), secrétaire de M. de Goimpy aux Îles (28 novembre 1684), contrôlleur aux Îles d’Amérique (6 août 1687), commissaire sur la Badine pendant la traversée (26 septembre 1694), remplacé contrôleur (14 décembre 1701), commissaire des galères (7 septembre 1702) » Ce portrait est vraisemblablement une commande en lien avec la toute nouvelle nomination du fonctionnaire à la haute charge de « commissaire général des galères de France ». A l’expression calme du visage vient s’ajouter un aspect plus grandiose rendu notamment par le spectaculaire de la perruque. Le travail soigné de celle-ci magnifie quant à lui le visage de Ranché et lui confère une stature officielle à la hauteur de ses nouvelles fonctions décrites sur le pourtour du médaillon : « Nicolas de Ranché commissaire général des galères de France ». Pour créer un effet dynamique, le sculpteur a choisi le très haut-relief. La figure paraît ainsi se détacher du cadre, impression accentuée par le jeté du drapé en diagonale débordant de la composition. Par le travail du marbre et l’inspiration génoise, ce buste est à rapprocher d’oeuvres de Pierre Puget ou des portraits réalisés par Christophe Veyrier à l’instar de celui représentant le marquis Jean Deydé (Metropolitan of art - New-York, inv.66 129 ab). Cependant, on ne peut retenir l’attribution au maître marseillais, celui-ci meurt en 1694 et Nicolas de Ranché ne prend ses fonctions de commissaire général des galères qu’en 1702. Présenté conjointement avec Alexandre LACROIX, expert en sculpture.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue