1988 FERRARI TESTAROSSA

Lot 317
Aller au lot
60 000 - 80 000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 76 200 EUR

1988 FERRARI TESTAROSSA

1988

FERRARI TESTAROSSA

Numéro de série ZFFAA17B000076722

31 600 kilomètres

Carte grise française

Lors du salon de Paris 1984, Ferrari dévoile au public en première mondiale son nouveau bijou. La Testarossa, succède par son nom à la mythique Testa Rossa ("tête rouge" à cause de la couleur de ses culasses) qui fût plusieurs fois victorieuse au Mans. Paradoxalement, l'objectif de la dernière née de Maranello n'est pas d'aller batailler sur les circuits mais plutôt de s'imposer sur la route parmi les automobiles de "grand tourisme". Basse, large, la Testarossa est signée Pininfarina, designer quasi exclusif de la marque depuis 1952. L'homme n'a plus à prouver son talent, mais une nouvelle fois il sort de son coup de crayon magique une ligne aussi agressive qu'effilée et fluide.
Côté mécanique, les ingénieurs vont revoir en profondeur le moteur de la Testarossa. Ainsi, le 12 cylindres de 4942 cm3 de cylindrée va recevoir 2 culasses à quatre soupapes par cylindre. Celles-ci, comme le bloc moteur, sont moulés dans un aliage d'aluminium (Silumin) et peintes en rouge, comme le veut la légende. Il développe 390 ch ! Au même titre que pour la mécanique, le comportement routier de la Ferrari Testarossa représente "l'accord parfait". Car cette sublime GT est aussi agréable et facile à mener que performante et efficace. Bâtie sur un classique châssis tubulaire en acier, la Ferrari Testarossa hérite d'un savoir-faire issu de la compétition et sa robe est aussi belle que bien étudiée. Aérodynamiquement, la Testarossa est une des rares automobiles à pouvoir approcher les 300 Km/h tout en gardant une tenue de route sûre et précise.

Cette Ferrari Testarossa sortit des chaînes en 1987 avant d’être livrée à l’étranger le 14 avril 1987. De couleur Rosso Corsa et équipée d’un intérieur noir, elle arriva en France en 1999. Son propriétaire actuel l’a acquise en 2011, il s’agit du troisième propriétaire français. Les factures en notre possession remontent jusqu’en 2007. La voiture affichait alors 18 537 kilomètres au compteur lorsqu’elle reçut de nouvelles courroies de distribution, un nouvel alternateur, un nouveau climatiseur, une nouvelle butée d’embrayage ainsi qu’un remplacement de tous les fluides. En 2008, elle fut équipée de quatre pneus Michelin Pilot Sport. En 2014, à 29 466 kilomètres, les courroies de distribution et les joints spi d’arbres à cames furent remplacés, de même, la tête d’allumeur, de nombreux silent blocs et divers colliers ont été changés. Ces derniers travaux ont été réalisés par le garage Devillaine à Auxerre pour un montant de 2 906,76 €. Plus récemment, en 2019, un entretien fut fait en vue du contrôle technique : nouvelles durites d’essence, réparation d’un panneau de porte, remplacement des câbles de capots avant et arrière. Ainsi la Testarossa obtint son contrôle technique en février 2019 avec seuls deux défauts mineurs : de légers enfoncements au niveau des bas-de-caisse. Aujourd’hui, la voiture se présente dans un bel état d’origine. Sa carrosserie est saine malgré quelques défauts du temps, le réseau Ferrari n’a pas trace d’un accident antérieur. Certains éléments ont été repris en peinture pour des raisons esthétiques et l’ensemble est homogène. L’habitacle est très bien conservé, sans défaut notable au niveau des garnitures ni de la sellerie. Il s’agit ainsi d’une voiture en bel état, au kilométrage contenu, mais surtout, c’est un modèle mythique que tout amateur rêvait de posséder dans les années 1980 !
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue