LYAUTEY (Hubert). 1854-1934. Maréchal de...

Lot 151
Aller au lot
2 000 - 3 000 EUR

LYAUTEY (Hubert). 1854-1934. Maréchal de...

LYAUTEY (Hubert). 1854-1934. Maréchal de France, figure du colonialisme. Correspondance à Raymond Poincaré. 1912-1928. 61 L.A.S., 174 pp. in-8 et 33 pp. in-4, en-tête en coin du général ou à son adresse à Thorey, une copie tapuscrite de lettre à Barthou (8 pp. in-4) , joint une copie de télégramme. Magnifique correspondance amicale et politique du général Lyautey, félicitant Poincaré au cours de sa carrière politique et académique, évoquant les liens étroits qui pouvaient unir les deux hommes , de son côté et à maintes reprises, Lyautey fait part de ses observations et de ses doutes à propos de la colonisation du Nord de l’Afrique et du Maroc en particulier, notamment sur le statut du Protectorat, demandant conseils ou mettant en garde contre divers projets. Novembre 1912, avec mention « personnelle ». (…) Vous me témoignez votre surprise de la manière par laquelle j’ai paru m’associer aux idées de l’ex-sultan, regrettant qu’on ne s’est pas tenu à l’accord franco-allemand et qu’on lui ait imposé le traité de Protectorat. Vous me faites observer qu’au moment de mon départ pour le Maroc, je n’ai formulé aucune objection contre le principe du protectorat (…). Il ne veut pas être en opposition au gouvernement et expose en détails ses vues en détails sur le sujet, n’hésitant pas à comparer le statut de l’Egypte vis-à-vis de l’Angleterre. 1913. Il annonce envoyer son secrétaire pour faire aboutir le projet sur l’emprunt , Au point de vue politique et militaire, je ne crois pas qu’elle puisse être plus satisfaisante (…). Je l’ai résumée dans une note qu’il vous remettra (…). 1914. (…) Vous avez bien voulu me dire que restiez « mon témoins » et j’ai retenu cette parole (…) Ayant la charge de si grands intérêts, je me sens en effet très isolé (…). Il fallait tout l’appui, la confiance, la sympathie auxquels j’étais accoutumé et dont j’ai grand besoin. Jamais encore, je n’ai senti notre œuvre marocaine se dessiner avec plus de netteté (…). Je me sens maitre de mon sujet, de mes outils, assuré du résultat (…). Je servirai à la France un Maroc déblayé (…). / Plus que jamais, alors que l’atmosphère politique et si chargée et la situation ministérielle si précaire, je vous regarde, toute question de dévouement personnelle mise à part, comme la « permanence » avec qui seul on peut causer sérieusement et avec suite (…). 1920. A propos des Lorrains à Casablanca, sur la publication de ses Lettres aux Tonkins, plusieurs recommandations, nombreuses invitations lors de ses séjours en France, hommages à Mme Poincaré, etc. 1922. Mise en garde contre un projet de recrutement des indigènes musulmans : (…) Je crois qu’on peut et doit aboutir ici à une formule spéciale, simple, adaptée et économique. Elle ne pourra être complètement précisée (…) que lorsque, ayant mis la main sur tout ce que j’appelle « le Maroc utile » nous aurons tous les éléments de la question. Mais pour Dieu ! Ne nous embarquons pas avant dans rien de définitif. Or, dès l’origine, dès avant 1914, j’ai eu ici constamment à réagir contre une tendance évidente des bureaux de la guerre, à vouloir mettre au plus tôt le Maroc « dans le moule ». J’affirme que c’est une erreur et que cela couterait inutilement très cher (…). 1924. Se félicitant du succès d’une opération dans l’Ouergha « sans un coup de fusil », etc. Joint 3 lettres de Pierre Lyautey
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue