ROLAND ( Jeanne-Marie Philipon, madame)....

Lot 53
Aller au lot
400 - 500 EUR

ROLAND ( Jeanne-Marie Philipon, madame)....

ROLAND ( Jeanne-Marie Philipon, madame). Lettre autographe à des amis. Amiens, 11 février 1783. 1 p. in-4. « Eh, sûrement, je l’ai embrassé ! Bien d’autres en auroient fait autant à ma place. Il est arrivé hier à quatre heures, bien fatigué, bien maigre, ayant essuyé un tems détestable , enfin, le voilà au colombier, je le choyerai bien et nous tâcherons de faire mieux. Je suis étonnée que vous ayez 40 / Osenat / été trois jours sans lettres de ma part, je n’ai pas été ce tems sans vous écrire , et il y a quelque épître d’arrêté. Je vous ai écri dimanche pour notre triste caisse qui n’arrive point , je priois l’ami Lanthenas [le futur conventionnel François-Xavier Lanthenas, intime des Roland] de voir si elle étoit partie, et d’en avoir quelque révélation, de manière ou d’autre. Je reçois sa réponse à mon Anglois et cette affreuse nouvelle de la diligence de Bordeaux, cela glace le sang dans les veines et fait frissonner d’horreur. Nous sommes pressés à n’avoir pas le tems de lire vos lettres à notre gré , nous les reprendrons aujourd’huy et nous vous y répondrons , celle-ci n’est qu’un bonjour , santé, joye, amitiés à vous deux. » Une des hautes figures de la Révolution, madame Roland jouerait un rôle éminent auprès de son mari Jean-Marie Roland de La Platière qui, alors inspecteur général des manufactures, serait ministre de l’Intérieur (1792-1793) : très cultivée, passionnée de botanique, auteur de plusieurs articles elle tiendrait un salon politique où fréquenteraient les Girondins. Elle fut guillotinée en 1793.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue