LAMARQUE ( Jean-Maximilien). Lettre autographe...

Lot 25
Aller au lot
150 - 200 EUR

LAMARQUE ( Jean-Maximilien). Lettre autographe...

LAMARQUE ( Jean-Maximilien). Lettre autographe signée à Dumoulin aîné. SaintSever, 29 avril 1819. 1 p. 1/2 in-4, adresse au dos. « Depuis que j’ai quitté Paris, je n’ai aucune nouvelle de vous... et mon amitié en souffre... Je commence à m’ennuyer au fond de ma triste province , j’y fais cependant continuer la construction d’une vaste cazerne à laquelle mes compatriotes donnent le nom pompeux d’hôtel et même de château. J’aurai de la place pour y loger quelques amis et j’espère bien vous y recevoir un jour et vous voir peindre dans un vaste atelier que je place dans un pavillon... Votre clair de lune est dans une chambre et fait merveille... Je lis bien Le Constitutionnel, Le Libéral, La Minerve et La Bibliothèque historique [organes de presse libéraux], mais je ne sais pas tout ce qu’on dit à Paris. Écrivez-moi donc dans vos moments perdus et ne craignez pas de m’envoyer des fagots. [Le général Lamarque, qui avait vu sa proscription annulée, était rentré en France et s’intéressait à l’action politique : il allait briguer la députation à partir de 1820 et serait élu en 1828.] Voyez-vous souvent la bonne, l’aimable, la belle M[adam] e Lavolée ? Je vous soubçonne un peu d’amour pour elle et je vous le pardonne. Il est impossible d’avoir plus d’aimant. Je reçois quelquefois des lettres bien intéressantes de son mari... » Olivier Lavolée, qui fut le secrétaire intime et peut-être l’amant de Cambacérès, avait épousé une cousine de ce dernier, Rose Du Vidal de Montferrier.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue