HÜE (François). Lettre signée à Frédéric...

Lot 18
Aller au lot
300 - 400 EUR

HÜE (François). Lettre signée à Frédéric...

HÜE (François). Lettre signée à Frédéric Fuzier, premier substitut du procureur du roi au tribunal de Privas. Paris, 5 novembre 1814. 1 p. in-4 imprimée avec ajouts manuscrits, en-tête imprimé « Décoration du Lys ». « J’ai l’honneur de vous prévenir, Monsieur, que le roi a daigné vous accorder la Fleur de lys , vous êtes en conséquence autorisé à vous en décorer... » Fidèle serviteur de la royauté jusque dans l’en exil, François Hüe (1757-1819) fut d’abord huissier de la chambre du roi (1787) puis premier valet de chambre du Dauphin (1791). Il s’avéra un homme de confiance dans la tempête, faisant preuve de courage et de dévouement, notamment lors des journées insurrectionnelles du 20 juin et du 10 août 1792. Il entretint une correspondance avec le roi et la reine prisonniers au Temple, ce qui lui valut d’être lui-même incarcéré deux fois, en 1792 et en 1794. Il fut ensuite autorisé par le Directoire à accompagner Madame Élisabeth en Autriche, dans le cadre d’un échange, et resta ensuite auprès d’elle à Vienne et à Mittau où elle épousa le duc d’Angoulême. Il servit alors le couple comme commissaire général de leur maison, remplissant entre temps une dangereuse mission pour Louis XVIII à Hambourg. De retour à Paris avec la famille royale en 1814, il fut chargé en mars 1815 de mettre à l’abri hors de France les diamants de la Couronne. À la seconde restauration, il reprit ses fonctions de valet de chambre du roi auxquelles lui furent adjointes celles de trésorier général de la Maison militaire et du Domaine privé – il fut créé baron héréditaire en 1818. Il publia à Londres en 1808 un fameux livre de mémoires, Dernières années du règne et de la vie de Louis XVI.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue