BAUDELAIRE (Charles). Lettre autographe signée...

Lot 9
Aller au lot
600 - 800 €
Laisser un ordre
Votre montant
 
Enchérir par téléphone
Enchérir par téléphone

BAUDELAIRE (Charles). Lettre autographe signée...

BAUDELAIRE (Charles). Lettre autographe signée « Ch. Baudelaire » [à Édouard Laumonier]. [Paris, 1862-1863]. 3/4 p. in-8. « Cher Monsieur, à quelle heure remontez-vous vers Montmartre ? Pouvez-vous entrer chez moi avant ? Montrez cette carte en bs. Sinon, on vous dirait que je suis absent... » LE ? COPISTE ? ANGLOPHONE DE CHARLES BAUDELAIRE. Employé à Paris de l'administration du chemin de fer de Lyon, Édouard Laumonier fut employé par le poète pendant un an, environ de septembre 1862 à octobre 1863, à des travaux de copie, notamment des poèmes en prose et des traductions de Poe. Il avait une bonne connaissance de l'anglais, et peut-être de l'américain, puisque Baudelaire l'interrogea sur des termes absents de son dictionnaire. Édouard Laumonier se mit ensuite en ménage avec la cousine de Charles Baudelaire, mariée par ailleurs, et partit s'installer avec elle en Angleterre. Il reçut à tort le prénom d'Edmond dans l'édition de la Pléiade (Correspondance, t. II, 1973, p. 278), mais retrouva celui exact d'Édouard, grâce aux recherches de Jean Ziegler sur le Carnet de Charles Baudelaire. JOINT : AUPICK (Jacques). Lettre autographe signée à un « cher comte ». HONFLEUR, 16 décembre 1856. « ... Je suis au moment de rentrer à Paris : j'y retourne en plus piteux état qu'avant de le quitter. Mon pauvre genou devient de plus en plus intraitable. Je passerai mon hyver dans mon fauteuil au coin du feu. Au genou près, je me porte bien. MA FEMME A BIEN JOUI DE SA SPLENDIDE TERRASSE, splendide par son immense panorama , par elle-même, ce n'est qu'un balcon... » BEAU?PÈRE DE CHARLES BAUDELAIRE, LE GÉNÉRAL JACQUES AUPICK était le second mari de la mère du poète : vétéran des guerres d'Empire, il devint commandant de la place de Paris et diplomate. Une profonde incompréhension régna toujours entre les deux hommes, le militaire n'approuvant en rien la vie déréglée que menait son beau-fils. C'est Jacques Aupick qui suggéra la mise sous tutelle du jeune poète (1844) pour éviter qu'il ne dissipe entièrement son héritage. BAUDELAIRE FIT DE NOMBREUX SÉJOURS DANS CETTE VILLA DES HAUTEURS DE HONFLEUR, POUR S'Y REPOSER, Y VOIR SA MÈRE, ET S'Y CONSACRER À SES TRAVAUX LITTÉRAIRES.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue