Alphonse de Tombay (1843-1918) d’après Charles...

Lot 422
Aller au lot
2 000 - 3 000 EUR

Alphonse de Tombay (1843-1918) d’après Charles...

Alphonse de Tombay (1843-1918) d’après Charles Emile Marie Seurre (1798-1858), Portrait en pied de Napoléon Bonaparte en caporal, portant une redingote Terre cuite patinée, elle repose sur une base carrée. Signée, située à Liège et datée 1836 (accidents et restaurations) H : 118 cm Provenance: vraisemblablement ancienne collection des Ateliers Picot - Brocard 421. Antoine Denis CHAUDET (1763-1810), d’après L’Empereur Napoléon Ier en buste en hermès. Porte une signature sur le cote droit « Canova fecit in Roma 1811 ». Modèle officiel réalise sous l’empire, la plupart en Italie dans les carrières de Carrare. Napoléon 1er avait donné l’autorisation a ses sœurs, Elisa Grande duchesse de Toscane et Pauline Borghèse de produire en grands nombres ces bustes vers 1808-1810. Ceuxci représentaient les membres de la famille impériale. Modèle de grande qualité. Marbre de Carrare. (Petit accident et restauration a l’oreille) Première moitié du XIXe siècle 60 x 31 x 26 cm 3 000/5 000 € En1831, Louis-Philippe souhaite rallier les bonapartistes à son camp et organise un concours pour une sculpture de Napoléon, à placer au sommet de la colonne Vendôme. Commandée par le Ministère de l’Intérieur, le 17 juin 1831, pour la somme de 60 000 francs (avec les frais d’exécution et de pose). Le sculpteur Charles Emile SEURRE remporte le concours et la commande. La sculpture en pierre de Seurre a dû servir de modèle pour réaliser le bronze définitif de 4 mètres de haut, fondu par Crozatier. Cette sculpture monumentale de Napoléon en caporal est posée le 28 juillet 1833 sur la colonne en présence de Louis-Philippe. Un exemplaire en pierre de cette même iconographie a figuré à l’exposition en avril 2009 à New York au Botanical Gardens Antiques Furniture Show. Alphonse de Tombay, né à Liège le 9 novembre 1843, fils et petit-fils de sculpteurs liégeois, apprend le métier dans l’atelier paternel et rejoint l’Académie des Beaux-Arts de Liège où il bénéficie notamment des conseils de Prosper Drion. Il obtient comme son ami Léon Mignon une bourse de la Fondation Darchis en 1873 et séjourne (1874-1878) plusieurs mois à Rome. Il exécute, à son retour à Liège, plusieurs commandes officielles dont un buste de Charles Rogier (1880) à Bruxelles qui aura beaucoup de succès. Il participe au chantier de décoration du palais provincial de Liège et livre six statues et trois bas-reliefs à sujets historiques. Il répond à de nombreuses commandes officielles à Bruxelles et devient professeur à l’Académie de Saint-Gilles, puis directeur en 1902 et meurt le 31 janvier 1918. Cf : Pierre Boyries, Napoléon, haut essai d’iconographie sculptée1998, haut Burgus Ed., p, 132-133 haut
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue