1971 CITROËN DS Cabriolet

Lot 141
Aller au lot

1971 CITROËN DS Cabriolet

Numéro de série 01FD0866

Très belle réplique en tôle

Hard top sur mesure

Carrosserie type DS 19 1967

Moteur DS 23 Carburateur

Carte grise française



Si la berline Citroën DS représenta à partir de 1955 le haut de gamme à la française dans l'esprit de tous, que dire alors de sa version cabriolet ? Enfin de ses versions ! Cela dit, que ce soit en versions non officielles (Croisette, Caddy, Palm Beach ou Cabriolet, produits à 236 exemplaires entre 1958 et 1972) ou en version « usine », tous les cabriolets DS dignes d'intérêts furent fabriqués par un seul et même « constructeur » : Henri Chapron. Ce sont d'ailleurs les réalisations « non officielles » de Chapron qui mirent Citroën sur la voie d'une version officielle, intégrée à la gamme et distribuée par le réseau. Deux ans après la présentation des Croisette et Cabriolet, Citroën lance donc la DS Cabriolet (en août 1960) et sa version moins « technologique » ID. A son lancement, la DS 19 Cab dispose du 4 cylindres 1,9 litres de 75 ch, tandis que l'ID reçoit un moteur identique mais moins puissant (63 ch), mais très rapidement, les deux modèles reçurent le même moteur développant 83 ch. L'ID19 Cab sera retirée du catalogue en 1965, tandis que la DS continuera à être produite jusqu'en 1971, recevant petit à petit des évolutions moteur : en 1965, la DS 21 (109 ch puis 115 ch en 1968) remplace la DS 19, puis recevra l'injection électronique en 1969 portant la puissance à 123 ch. Stylistiquement, le cabriolet DS recevra les mêmes évolutions que la berline, recevant notamment en 1968 les nouveaux phares carénés. Malgré le label Citroën et la distribution au sein du réseau de la marque aux chevrons, les DS et ID Cabriolets ne seront produits qu'à 1365 exemplaires. Il faut dire que le passage chez un carrossier extérieur fait gonfler les prix, près de deux fois le prix de la berline. Autant dire qu'elle était déjà chère à l'époque !



Ces prix qui restèrent très élevés, y compris pour des voitures d’occasion d’abord, puis de collection ensuite, poussèrent de nombreux artisans à fabriquer eux-mêmes leur réplique de DS Cabriolet. C’est ainsi que fut construite cette voiture. Il s’agit d’une réplique de Citroën DS Cabriolet très bien réalisée. Le châssis reprend celui d’une DS de 1971, renforcé de la même manière que ce que faisait Chapron à l’époque. Surtout, la carrosserie est intégralement réalisée en tôle, ce qui est rare et très bien opéré sur celle-ci. Seule la malle de coffre est en fibre, mais elle repose bien sur une armature en tôle. Un hard top réalisé sur mesure en tôle fut même fabriqué pour donner sa ligne sans pareille à cette voiture. D’un point de vu mécanique, le moteur DS 23 à carburateur, déjà en bon état, a vu sa segmentation, ses coussinets et sa chaîne de distribution remplacés. Cette DS s’équipe de la boîte cinq vitesses, mais aussi du tableau de bord Jaeger. Il s’agit là d’une voiture faite pour rouler – comme en atteste son contrôle technique passé sans encombre le 18/10/2019 –, sans se soucier de la valeur d’une véritable DS Cabriolet Chapron, un modèle à utiliser lors de rallyes pour qui souhaite profiter de tous les plaisirs de l’excellent cabriolet DS, sans les inconvénients financiers d’un modèle usine !

Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue