1967 Alfa Romeo Giulia Sprint 1600 GT Veloce

Lot 130
Aller au lot
45 000 - 55 000 EUR

1967 Alfa Romeo Giulia Sprint 1600 GT Veloce

Numéro de série AR*248197 – Livrée neuve en France
Moteur numéro AR00536*03342
Historique connu depuis l’origine
Réfection mécanique complète et récente
Près de 20 000 € de factures depuis 2005
Eligible Tour Auto Optic 2000 et Monte Carlo Historique
Carte grise française

Première Alfa Romeo assemblée dans l’usine d’Arese, la Giulia GT dessinée par Giugiaro pour Bertone fut présentée le 9 septembre 1963 à la presse. En mars 1966, au salon de Genève, est présentée la déclinaison 1600 Sprint GT mais surtout, la 1600 Sprint GT Veloce (Tipo 105.36). Cette dernière porte la puissance du petit coupé milanais à 106 chevaux, tout en y apportant une hausse de la qualité de finition, notamment en adoptant deux sièges semi-baquets à l’avant, du plus bel effet. Surtout, les performances y gagnent grâce à une répartition couple / puissance mieux équilibrée et plus linéaire. Elle s’équipe d’une boîte 5 vitesses et de quatre freins à disques. Enfin, elle adopte le célèbre Quadrifoglio Verde au bas de ses vitres latérales arrière quand la calandre s’orne de trois baguettes d’inox.
Cette Alfa Romeo Giulia Sprint 1600 GT Veloce de 1967 est une automobile comme on les aime. Sortie des chaînes d’Arese le 23 mars 1967, elle fut vendue le 29 mars 1967 par l’usine à l’importateur Alfa Romeo France basé à Paris. Elle fut acquise neuve, le 10 mai 1967 par le Docteur Fortin, à Cavaillon. L’auto était alors immatriculée 606 LC 84. Ce dernier l’aurait très bien entretenue et la conservait dans le garage de sa villa. Il la céda ensuite à un ambulancier de Cavaillon, vers 1985. Celui-ci la revendit à monsieur Gros à L’Isle sur la Sorgue, en 1988. La Veloce conservait donc son immatriculation et était entretenue chez Fernand Masoero à Orange. Il s’agissait de l’auto de tous les jours de monsieur Gros. Il la cédait à monsieur Thomassin par l’intermédiaire du garage de Fernand Masoero. En 1998, c’est monsieur Rudelle qui s’en porte acquéreur sur la Nationale 7, près de Cavaillon. Elle était toujours immatriculée 606 LC 84. L’auto était en état d’origine et monsieur Rudelle continua l’entretien de l’auto et fit changer les moquettes. Le 1er janvier 2001, c’est monsieur Gérici qui acquière l’Alfa Giulia, il habitait à Castres et la voiture prenait l’immatriculation 5036 SH 81 et affichait 52 256 kilomètres au compteur. Il la conserva jusqu’au 15 mars 2004, la cédant à monsieur Fiorucci, à Rougiers, dans le 83, elle fut alors immatriculée 194 ASX 83. Monsieur Fiorucci en refit le moteur, les trains roulants et liaisons au sol, ainsi que la sellerie. Le 16 novembre 2005, monsieur Borde rachète la voiture et l’immatricule 499 APG 13, à Maussane les Alpilles. Ce dernier continue de faire entretenir l’auto chez Fiorucci, y installant un pont autobloquant de 2000 GTV et participe au Rallye des Alpages et au Corse RallyStory. Le 1er novembre 2008, monsieur Barugola rachète l’auto à monsieur Borde, elle rejoint alors une collection d’Alfa Romeo, aux côtés d’une Giulia 2000 GTV et d’une Giulietta Sprint. Elle affichait 63065 kilomètres au compteur et conservait son immatriculation dans les Bouches du Rhône. En 2009, monsieur Barugola monte un arbre à cames spécifiques et surtout, il poursuit l’entretien entre de nombreuses sorties, notamment avec des pièces provenant de chez Fiorucci, Alfaholics et Victor Parts.
C’est le 10 novembre 2012 que l’actuel propriétaire fait l’acquisition de la Giulia Sprint. Elle avait 67 200 kilomètres au compteur, elle prenait alors son immatriculation actuelle. L’objectif de son nouveau propriétaire était de participer au Tour de France Automobile. Il fit donc fiabiliser l’auto dans cette optique. La pompe à eau et l’hélice du ventilateur furent remplacés, le bocal de liquide de frein fut changé, un filtre à air à brides Pipercross d’origine Alfaholics fut installée, le radiateur fut refait, une ligne d’échappement en inox sur mesure fut montée, l’arbre de transmission fut révisé et équilibré, le pont autobloquant fut refait à neuf, tout comme l’ensemble du faisceau d’allumage, comprenant notamment la mise en place d’un allumage électronique. Les garnitures de frein furent aussi remplacées ainsi que le démarreur et les étriers de freins avant et arrière. Les pièces viennent notamment de chez Alfaholics, Victor Parts, Retro Rosso et les travaux furent réalisés par Espace Century, Busson ou Christofauto. La plage arrière et la planche supérieure du tableau de bord furent refaits, tandis que la moquette était remplacée pour revenir au noir d’origine. Surtout, l’Alfa fut confiée à Classic Restore pour une réfection carrosserie comprenant une mise à nu et une reprise de tous les défauts intérieurs et extérieurs avec traitement anti rouille et peinture complète. Bien sûr, tous les joints furent remplacés par du neuf. Enfin, les jantes furent remplacées par quatre jantes en aluminium venues de chez Alfaholics alors qu’un volant Momo d’époque fut installé. Tous ces travaux se justifient par un lot important de factures et photos. La Giulia sera également vendue avec son dossier d’inscription au Registro Italiano Alfa Romeo.
Cette Alfa Romeo Giulia Sprint 1600 GT Veloce est aujourd’hui dans un excellent état de présentation. Un essai routier a permis de vérifier le bon état de son moteur, de sa boîte de vitesses et de ses trains roulants. Elle roule et freine droit, elle prend ses tours et les vitesses passent sans accroc. Ses pare-chocs d’origine en bon état, son volant d’origine et ses cendriers arrière (démontés pour la fixation des ceintures de sécurité) sont bien sûr vendus avec la voiture.
My orders
Sale information
Sales conditions
Retourner au catalogue