Rare et superbe bijou de Dame de la Maison... - Lot 536 - Osenat

Lot 536
Got to lot
Estimation :
25000 - 35000 EUR
Result with fees
Result : 28 750EUR
Rare et superbe bijou de Dame de la Maison... - Lot 536 - Osenat
Rare et superbe bijou de Dame de la Maison de l’Impératrice Eugénie, ayant appartenu à Charlotte LEFEBVRE DESNOUETTES, baronne de SANCY DE PARABÈRE, Dame du Palais de l’Impératrice Eugénie. En or, formé d’un écu concave émaillé bleu, enrichi d’un ruban de part et d’autre et surmonté du chiffre « IE » de l’Impératrice Eugénie, rapporté à vis. L’ensemble pavé de diamants taillés à facette (manque un petit à l’un des rubans). L’écu est surmonté de la couronne impériale à coiffe émaillée rouge et branches ciselées en fort relief alternativement d’aigles impériales aux ailes éployées et de feuillages, également pavés de diamants en suite, montée à charnière. Anneau de suspension en or à décor perlé. L’ensemble est serti d’environ 104 diamants. Noeud de ruban en soie moirée blanche à large bande centrale bleu ciel et bandes extérieures noires. 68 x 45 mm. Poids brut : 34 g. T.T.B (Un léger éclat à l’émail bleu) Époque Second Empire (vers 1855). Provenance : - Baronne de SANCY DE PARABÈRE. - Resté depuis dans sa descendance. Ce bijou est unique dans l’histoire de la symbolique des souverains français. En effet, ni la cour de France d’Ancien Régime, ni celles qui lui succédèrent dans la première moitié du XIXe siècle - Empire, Restauration sans reine, puis Monarchie de Juillet sans faste - ne suivirent les grandes cours européennes dans cette luxueuse mode qui consistait à décorer d’un chiffre royal diamanté les nobles dames au service de la souveraine. Créée à la veille du mariage impérial en 1853, la Maison de l’Impératrice fut dirigée tout au long de l’Empire par la princesse d’Essling, Grande Maîtresse de la Maison de l’Impératrice. Elle était assistée par la duchesse de Bassano, Dame d’honneur, qui fut remplacée à sa mort en 1867 par la comtesse Waleswka. Venaient ensuite les Dames du Palais en charge du service d’honneur quotidien de l’Impératrice. Jusqu’à la fin de l’Empire, seules quinze Dames occupèrent cette charge. Les sept premières furent nommées en 1853 : la
My orders
Sale information
Sales conditions
Return to catalogue