BAUDELAIRE (Charles). Les Fleurs du mal....

Lot 7
Aller au lot
12 000 - 20 000 EUR
Result with fees
Result : 29 900 EUR

BAUDELAIRE (Charles). Les Fleurs du mal....

BAUDELAIRE (Charles). Les Fleurs du mal. Paris, Poulet-Malassis et De Broise, 1857. In-12 (188 x 121 mm), (4)-248-(4) pp., titre imprimé à l'encre rouge et noire, couvertures conservées (2 restaurations marginales à la couverture inférieure), dos conservé (monté sur feuillet de papier fort), maroquin vert sombre, dos à nerfs, doublure de maroquin grenat dans un encadrement de maroquin vert sombre fileté, gardes de soie dorée brochée à motifs de fleurs stylisées japonisantes, tranches dorées , dos légèrement frotté, discrètes marques au crayon sur de rares feuillets (Marius Michel). Édi tion originale, exemplaire sur vélin d'Angoulême, de première émission, avec les coquilles habituelles, la rarissime faute « s'enhardissent » pour « s'enhardissant », en page 12, étant ici corrigée. La couverture figure ici en 3e état, avec les fautes corrigées. Exemplaire complet des 6 pièces condamnées qui furent expurgées de nombreux exemplaires : « Les Bijoux », « Le Léthé », « À celle qui est trop gaie », « Lesbos », « Femmes damnées » (« À la pâle clarté [...] »), « Les Métamorphoses du vampire ». 2 corrections au crayon, aux pages 29 et 110. Envoi autographe signé « à M. Tenré fils, souvenir de bonne camaraderie, Ch. Baudelaire » (au crayon, sur la page de faux-titre). Banquier lié au monde du livre, anci en camarade de collège de Baudelaire, Louis-Ludovic Tenré (1819-1895) était le fils d'un ancien libraire ayant abandonné l'édition pour se lancer dans la finance, et d'une artiste-peintre également issue d'une famille de libraires. Il consentit divers prêts à des éditeurs ou libraires comme Auguste Poulet-Malassis ou Julien Lemer (qui servirait d'agent littéraire à Charles Baudelaire), et serait l'escompteur du poète pendant près de dix ans, d'environ 1856 à 1865. De tous les financiers à qui Charles Baudelaire s'adressa dans son constant besoin d'argent, Louis-Ludovic Tenré lui fut probablement le plus favorable, étant le seul à avoir reçu un exemplaire dédicacé des Fleurs du mal.
My orders
Sale information
Sales conditions
Retourner au catalogue