Orazio de FERRARI (Voltri 1606 - Gênes 1657)...

Lot 98
Aller au lot
Estimation :
30000 - 40000 EUR
Result without fees
Result : 36 250EUR

Orazio de FERRARI (Voltri 1606 - Gênes 1657)...

Orazio de FERRARI (Voltri 1606 - Gênes 1657) L'Assemblée des Dieux Toile 269 x 249 cm Restaurations anciennes et importantes Sans cadre Provenance : Orazio de Ferrari a régulièrement travaillé pour le prince Honoré II Grimaldi (1597-1662), dès 1633 comme l'indiquent trois lettres du peintre envoyées depuis Gènes et conservées dans les archives du palais de Monaco. Ses séjours à la Cour, parfois sur plusieurs mois, sont documentés jusqu'en 1654. Le palais et la cathédrale de Monaco, l'église Saint-Michel à Menton, possèdent aujourd'hui encore des grands formats religieux de Ferrari. Le premier inventaire des tableaux du palais dressé par les peintres Lorenzo Gastaldi et Jean-Gaspard Baudoin en 1664 signalent "trois originaux" de Ferrari dont, sous le n°617, "un grand représentant y assemblée des dieux", d'une valeur de 400 livres. Notre toile est à nouveau mentionnée en 1737 (L.H. Labande, Inventaires du Palais de Monaco ( 1604-1731) publiés avec une introduction sur l'histoire du Palais depuis la fin du XVe siècle, les collections qui y furent conservées et les artistes qui y travaillèrent, Monaco-Paris 1918, p. CXXV, note 3 : « Il est ainsi décrit dans un catalogue des tableaux du duc de Valentinois en 1737 : " Un grand tableau représent (sic) à une assemblée des dieux dans l'Olympe, où Vénus est exprimée, portant ses plaintes au pied du trône de Jupiter de la tempête excitée par l'implacable Junon contre les vaisseaux d'Enée." On sait qu’entre 1732 et 1740, soixante-seize tableaux sont déménagés de Monaco à Paris par Honoré III Grimaldi probablement pour orner son hôtel particulier de Passy, acheté en 1735. Il passe en vente le 4 juillet 1803 à Paris (commissaire-priseur Jean Guy Thierry , experts André Coquille et Jean-Louis Laneuville), ainsi décrit : "Gregorio de Ferrari, l'Assemblée des dieux, grand tableau, peint sur toile" pour 51 francs. La provenance indiquée était Honoré III Grimaldi. La confusion à l'époque entre Gregorio et Orazio de Ferrari étai
My orders
Sale information
Sales conditions
Retourner au catalogue