Jacques-Louis DAVID (Paris, 1748 - Bruxelles,... - Lot 575 - Osenat

Lot 575
Got to lot
Estimation :
4000 - 6000 EUR
Result with fees
Result : 26 250EUR
Jacques-Louis DAVID (Paris, 1748 - Bruxelles,... - Lot 575 - Osenat
Jacques-Louis DAVID (Paris, 1748 - Bruxelles, 1825) «Hersilie séparant Tatius et Romulus» Crayon, plume et encre noire sur papier. Mise au carreau au crayon. Deux feuilles découpées et marouflées sur une autre feuille de papier. Annoté sur le montage en haut : DAVID. 27 x 28,5 cm OEuvres en rapport : Ce dessin mis au carreau est à mettre en rapport avec le tableau des Sabines réalisé entre 1796 et 1799 et conservé au Louvre (inv. 3691, huile sur toile, 385 x 522 cm), ainsi que le cahier d’esquisses correspondant (DAG, inv. RF9137-102) et l’esquisse de l’ensemble mise au carreau (DAG, inv. 26183, 47,7 x 64 cm). Une feuille très semblable à la nôtre, également découpée et mise au carreau, est conservée au Palais des Beaux-Arts de Lille (inv. W.3494 , 30 x 24,5 cm). Rognée et mise au carreau comme souvent chez David, notre esquisse met en scène la sabine Hersilie, enlevée par les Romains, qui empêche la guerre en se dressant entre Romulus, devenu son époux, et Tatius, son père. Point central de la composition, Hersilie est entourée d’autres Sabines, serrant leurs enfants dans les bras. Si cette figure ouvrant largement les bras fut trouvée par l’artiste dès lors qu’il songea, en 1795, à composer une Intervention des Sabines, les poses des autres personnages avaient été longuement travaillées. L’esquisse de Lille et la nôtre qui lui est postérieure, incluent ainsi, à droite d’Hersilie, une femme se retournant et, à sa gauche, une jeune femme voilée qui tend son enfant vers Tatius (seule sa tête est visible dans notre dessin). Or, ces deux figures sont absentes du tableau final présenté en 1799, David ayant décidé d’alléger sa composition. À droite d’Hersilie, il plaça une mère à genoux, une vieille Sabine et une femme qui fixe le spectateur. Le visage anxieux de cette dernière apparaît tout en haut à droite dans notre feuille qui apparaît comme un témoignage précieux de la longue réflexion qui précéda à la réalisation de l’un des chefs-d’oeuvre de David. Exposition : 2
My orders
Sale information
Sales conditions
Return to catalogue