D’après Antonio Canov a, Rare buste en marbre... - Lot 386 - Osenat

Lot 386
Got to lot
Estimation :
30000 - 50000 EUR
D’après Antonio Canov a, Rare buste en marbre... - Lot 386 - Osenat
D’après Antonio Canov a, Rare buste en marbre blanc représentant l’Empereur Napoléon Ier. Travail italien, début du XIXème siècle Il repose sur un socle en placage de marbre Portor Buste H: 97 cm L: 47 cm Socle H: 16 cm L: 30,3 cm Provenance : Ancienne collection du docteur Guy Ledoux-Lebard. Ce buste est directement inspiré de la statue de Canova représentant l’Empereur Napoléon Ier en «Mars pacificateur»1. Cette oeuvre terminée en 1808 arrive après une longue correspondance du Directeur des Musées, Dominique Vivant-Denon qui impose un transport maritime (la statue pesant 13 tonnes!). Curieusement Napoléon dissimule au Louvre son effigie colossale qui arrive, enfin, à Paris en 1811. La diffusion de cette oeuvre par la gravure permet l’exécution de bustes d’après la statue. C’est par le biais de la «Banca Elisiana», propriété de sa soeur la Princesse de Lucques2 qui s’en charge , que les bustes arrivent à Paris. Le magasin est situé 9 boulevard des Italiens et son sens aigu des affaires lui avait fait comprendre comment réaliser de nouveaux revenus en flattant la vanité et l’orgueil des dignitaires faisant leur cour à l’Empereur. Ces marbres exécutés par des sculpteurs carrarais se vendent à cette époque 2 000 F pour le modèle colossal avec un prix de revient de 448 F3. La différence de qualité dans le rendu du modèle est due à ces artistes qui ont parfois librement interprété ce modèle. Un buste par Antonio Canova appartient aux collections du musée du Louvre (n° d’inv. RF1986), un autre exemplaire provenant des collections de Louis Bonaparte et légué en 1845 au Grand Duc de Toscane se trouve au Palais Pitti à Florence (n° d’inv. CAL-F-002901-0000). Un buste de modèle identique provenant des collections du Prince Napoléon est conservé au château de Malmaison (n° d’inv. N.33)4 et un autre exemplaire était conservé dans la collection des Comtes Baciocchi5. 1- Aspley House, Wellington Museum, Londres 2- «La Sculpture dans l’Italie Napoléonienne» Gérard Hubert, 1964,
My orders
Sale information
Sales conditions
Return to catalogue