5. Pendule dite «au Déserteur» en bronze... - Lot 305 - Osenat

Lot 305
Got to lot
Estimation :
15000 - 20000 EUR
5. Pendule dite «au Déserteur» en bronze... - Lot 305 - Osenat
5. Pendule dite «au Déserteur» en bronze ciselé et doré représentant un homme agenouillé devant une femme avec à ses côtés des soldats devant une prison. Le cadran à chiffres romains pour les heures signé LE ROY/A PARIS est surmonté d’un trophée d’armes et flanqué de drapeaux. Base rectangulaire agrémentée de marches et de bornes reliées par des chaînettes. Époque Louis XVI – Directoire (restaurations) Elle repose sur une base en marbre griotte rouge mouluré. H: 47 cm Le sujet de cette pendule est inspiré par un épisode de l’Opéra “Le Déserteur”, sur un livret de Sedaine (1719-1797) et une musique de Monsigny (1729-1817), joué pour la première fois à la Comédie Italienne le 6 mars 1767. Elle représente le moment où le héros , le soldat Alexis , est sur le point de se faire arrêter alors qu’il a déserté pensant que Louise, sa bien-aimée allait épouser son cousin Bertrand , elle s’évanouit puis se jette aux pieds des soldats pour obtenir sa grâce… Cette pendule a vraisemblablement été exécutée d’après un dessin de Jean Goyer fondeur ciseleur reproduit sous le n° 75 dans le “livre de dessins”1. On peut citer : une pendule de modèle identique conservée au Palais de Pavlovsk en Russie2, un autre exemplaire figurait dans la vente du château de Mentmore3, et un autre dans la Folie d’Artois4. Jean Goyer, reçoit une formation de fondeur-ciseleur chez Jean-Joseph de Saint- Germain avant de devenir maître ébéniste en 1760. Il abandonne l’ébénisterie en 1776 pour devenir ciseleur jusqu’à la Révolution. 1- Conservé dans le fonds Doucet. Cf : “Vergoldete Bronzen”, H. Ottomeyer et P. Pröchel, Munich 1986 Klinkhardt et Biermann Ed., p.197, ill. 3.13.6 2- “Pavlovsk Palace and Park”, A. Kushumov, Leningrad 1975 Aurora Art Publishers, planche 97 ou Pavlovsk, les collections, Paris 1993, p.184 n°4 3- 19 Mai 1977, n° 445 4- “La Folie d’Artois”, 1988 Antiquaires à Paris Ed., p.85 fig. 7Cf. “La Pendule Française, deuxième partie : du Louis XVI à nos jours” Tardy 1969, p.297
My orders
Sale information
Sales conditions
Return to catalogue