Johan Ernst Heinsius (1740-1812) E cole française... - Lot 304 - Osenat

Lot 304
Got to lot
Estimation :
3000 - 4000 EUR
Result with fees
Result : 4 750EUR
Johan Ernst Heinsius (1740-1812) E cole française... - Lot 304 - Osenat
Johan Ernst Heinsius (1740-1812) E cole française du XIIIème siècle. «Portrait du grand aumônier du Roi Armand de Roquelaure portant l’ordre du Saint-Esprit» Signé à droite « Heinsius pixit 1783 » Porte une étiquette au dos « Armand de Roquelaure » Légères restaurations et repeint, réentoilé et chassie postérieure. 113cm x 87cm ,141cm x 107 cm avec cadre en bois doré. Biographies : Johan Ernst Heinsius est un peintre d’origine allemande, frère du peintre Johann Julius Heinsius (1731-1794). On ignore encore son lieu exact de naissance que l’on suppose être à Weimar ou Hildburghausen en 1740. Actif en France à la fin du XVIIIème siècle.. Armand de Roquelaure, connu aussi sous le nom de Jean-Armand de Bessuéjouls. Né à Roquelaure-en-Rouergue, le 24 février 1721. Docteur en théologie en 1747, conseillé d’état, abbé de Saint-Germer-de-Fly, membre de l’académie Française. Évêque de Senlis, aumônier du roi, il prononça l’oraison funèbre de la reine d’Espagne. Premier aumônier de Louis XV et de Louis XVI, commandeur de l’Ordre du Saint-Esprit et officier de la Légion d’honneur. Il est le dernier évêque de Senlis de 1754 à 1801 consacré par Christophe de Beaumont du Repaire l’archevêque de Paris. Il prononce les oraisons funèbres de Marie-Amélie de Saxe en 1761 et de Louis XV en 1774, et il est l’auteur d’une Histoire poétique tirée des poètes français publiée en 1763 et il est élu membre de l’Académie française en 1771. Pendant la Révolution française et la suppression de son diocèse il quitte son palais épiscopal mais n’émigre pas et réside à Grespy en Picardie. Après avoir été incarcéré à Arras sous la Terreur, il pontifie à Senlis en août 1797 mais se démet de son siège lors de la signature du Concordat de 1801 et il est nommé en 1802 archevêque de Malines archidiocèse constitué par le département de la Dyle et le département des Deux-Nèthes pendant la période où la Belgique fait partie de l’Empire français. Il se démet en 1808 et devient chanoine du chapitre royal de S
My orders
Sale information
Sales conditions
Return to catalogue