VIGNY (François de). Histoire de la vie de...

Lot 162
Aller au lot
800 - 1 000 EUR
Result with fees
Result : 1 250 EUR

VIGNY (François de). Histoire de la vie de...

VIGNY (François de). Histoire de la vie de Jésus-Christ. À Paris, de l’imprimerie de Crapelet, [au verso du faux-titre :] chez 2 volumes in-4, (4)-viii-514-(2 blanches) + (4)-534 pp., veau fauve, dos lisses cloisonnés et ornés de motifs dorés dont des compartiments aux mille points, avec pièces de titre et de tomaison rouges, plats encadrés par un double filet doré et une frise de palmettes dorées avec armoiries dorées au centre, coupes ornées, roulette intérieure dorée, tranches dorées, coiffes et coins légèrement frottées (reliure de l’époque). éDITION DE LUXE établie par les soins du directeur de la Chapelle de l’empereur , Gaston de Sambucy (1764-1834), ancien aumônier de la princesse de Lamballe, prêtre réfractaire et aumônier clandestin des prisons et de l’échafaud, devenu curé des Carmes à Paris. En 1804, le cardinal Fesch l’appela auprès de lui à la Grande Aumônerie de l’Empire comme directeur de la Chapelle de l’Empereur : il joua alors un rôle central dans l’organisation des sacres de Paris en 1804 et de Milan en 1805. Il deviendrait sous la Restauration aumônier du comte d’Artois et grand-vicaire de l’archevêché de Rouen. Chateaubriand fit dans le Mercure de France une critique élogieuse de cet ouvrage qui était publié par la Société typographique de son ami Clausel de Coussergues : il loua la simplicité du travail, l’utilité théologique de l’apparat critique, et la magnificence de l’illustration : « Son Histoire de Jésus-Christ offre une nouvelle preuve de cette vérité [...] que les beaux-arts chez les modernes doivent au culte catholique la majeure partie de ses succès ». Illustration gravée sur cuivre d’apr ès des tableau x de ma îtres tel Le Brun, Raphaël, Véronèse, Rubens, Van Dyck, Vinci, soit 75 planches hors texte par différents graveurs sous la direction de Louis Petit (Monglond, t. VI, col. 597-601, qui a omis de compter une planche dans le premier volume). Avec une carte dépliante de la Palestine, également gravée sur cuivre, établie par l’ingénieur-géographe Jean-Louis Giraud-Soulavie d’après celle de Jean-Baptiste Bourguignon d’Anville mais corrigée d’après les éléments recueillis pendant la campagne de Bonaparte en Syrie. Bel exemplaire de présent au x armes du cardinal Fesch , protecteur de Gaston de Sambucy (fer non recensé par OHR). L’oncle de Bonaparte . Par sa mère, Joseph Fesch (1763-1839) était le demi-frère de Letizia Bonaparte, mère de Napoléon. Ordonné prêtre en 1785, il abandonna durant la Terreur la condition ecclésiastique qu’il reprit après le Concordat pour mener dès lors une carrière fulgurante, par la faveur de son neveu devenu Premier consul puis empereur : il fut fait archevêque de Lyon, primat des Gaules et cardinal (1803), chargé de négocier à Rome la venue du pape pour le sacre impérial, grand aumônier de l’empereur, sénateur, coadjuteur de l’archevêque de Ratisbonne, pair de France durant les Cent-Jours... Habité cependant par une foi sincère, il conserva une certaine liberté vis-à-vis du régime, osant par exemple refuser l’archevêché de Paris, et fut un temps privé du titre de grand aumônier. Réfugié à Rome en 1814 puis en 1815, il rendit des services à Napoléon Ier exilé à Sainte-Hélène, se chargeant avec Letizia Bonaparte de lui envoyer un médecin et un aumônier. Provenance : Bibliothèque du prince Napoléon (estampille ex-libris sur les faux-titres).
My orders
Sale information
Sales conditions
Retourner au catalogue