NAPOLÉ ON Ier. Lettre signée « Np » au colonel...

Lot 49
Aller au lot
2 000 - 2 500 EUR
Result with fees
Result : 4 750 EUR

NAPOLÉ ON Ier. Lettre signée « Np » au colonel...

NAPOLÉ ON Ier. Lettre signée « Np » au colonel baron Anatole de Montesquiou. Fontainebleau, 13 avril 1814. 3/4 p. in-4, enveloppe portant son cachet de cire rouge armorié et son contreseing « l’empereur Napoléon » , le tout dans un encadrement sous verre en partie ajouré au verso. Lettre écrite le jour où il signa son abdication , le lendemain de sa tentative de suicide . Paris avait capitulé le 31 mars, le Sénat et le Corps législatif avaient voté la déchéance de l’empereur le 3 avril, le 6 avril Napoléon avait abdiqué et le même jour le Sénat avait voté la nouvelle Constitution. Observant sa popularité intacte dans la troupe - malgré la lassitude non dissimulée des maréchaux - Napoléon essaya en vain de revenir sur son abdication, puis tenta de se suicider dans la nuit du 12 au 13 avril 1814. Il quitterait Fontainebleau le 20 avril 1814 après une cérémonie d’adieux devenue célèbre. « Je ne veux pas m’éloigner de vous sans vous témoigner la satisfaction que j’ai toujours eue de vos bons services. Vous soutiendrez la bonne opinion que j’ai conçue de vous, en servant le nouveau souverain de la France avec la même fidélité et le même dévouement que vous m’avez montrés. Cette lettre n’étant à autre fin, je prie Dieu qu’il vous ait en sa sainte garde... » Montesquiou ne suivit pas la recommandation de Napoléon Ier et s’exila à Vienne pour suivre sa mère et le roi de Rome . Futur général et pair de France , Anatole de Montesquiou (1788-1878) appartenait à une famille de la plus haute noblesse française ralliée à la Révolution et à l’Empire : il était le fils du grand-chambellan de l’empereur Élisabeth-Pierre de Montesquiou et de la gouvernante du roi de Rome Louise-Charlotte Françoise Le Tellier, et donc le petit-fils du général et homme politique Anne-Pierre de Montesquiou-Fezensac. Ayant choisi la carrière des armes, il participa aux campagnes de l’Empire de 1806 à 1814, notamment comme aide de camp du maréchal Berthier, puis comme officier d’ordonnance et aide de camp de l’empereur. Après avoir sollicité en vain l’honneur d’accompagner celui-ci à l’île d’Elbe, il se retira à Vienne et figura un temps sur la liste des proscrits
My orders
Sale information
Sales conditions
Retourner au catalogue