CAMPAGNE DE RU SSIE. - LETTRE DE SOLDAT....

Lot 42
Aller au lot
600 - 800 EUR
Result with fees
Result : 2 625 EUR

CAMPAGNE DE RU SSIE. - LETTRE DE SOLDAT....

CAMPAGNE DE RU SSIE. - LETTRE DE SOLDAT. - Lettre autographe signée d’un paraphe orné, adressée par un officier français du corps wurtembourgeois à son ami le comte Armand-Charles-Daniel de Firmas-Périès. Stettin [actuellement Szczecin en Pologne], 27 décembre 1812. 3 pp. in-4, adresse au dos, cachet de cire rouge aux initiales « EB ». « … Il y a apparence que nous nous retirons aussi vite que nous avons avancé, et que l’armée a beaucoup souffert , une grande partie des généraux ont eu leurs équipages pris par les Cosaques. L’empereur est à Paris. Je parierai que les bans vont partir et que la conscription de 1814 va être mise sur pied pour faire la garnison de l’intérieur et des côtes. Mais la plus grande perte est en chevaux, on a démonté une division de dragons pour mettre leurs chevaux à l’artillerie et aux équipages. C’est une campagne comme on n’en a jamais vu, elle a coûté immensément, et qui sait comment elle finira. Les Russes ont fait un bien beau coup de brûler Moscou. S’ils ne l’avaient pas brûlé, cette ville seule aurait payé les frais de la guerre. Je crois que cela va se rallumer au printemps plus fort que jamais et qu’on nous tirera joliment aux yeux , enfin, nous verrons comment tout cela finira , que les hommes sont foux !... » Le reste de la lettre, relate ses libertinages en Allemagne, sur un ton parfois badin parfois salace, et évoque la « pasigraphie », écriture à vocation universelle sur laquelle le comte de Firmas-Périès avait publié un traité. Émigré vétéran de l’armée du prince de Condé, le comte de Firmas-Périès servait alors le roi de Wurtemberg comme chambellan.
My orders
Sale information
Sales conditions
Retourner au catalogue