CAMPAGNE DE RU SSIE. - CASTELLANE (Boniface...

Lot 32
Aller au lot
1 000 - 1 500 EUR
Result with fees
Result : 1 500 EUR

CAMPAGNE DE RU SSIE. - CASTELLANE (Boniface...

CAMPAGNE DE RU SSIE. - CASTELLANE (Boniface de). Lettre autographe à son père. Vitepsk et environs, 28- 30 juillet 1812. 3 pp. 1/2 in-4, quelques mots repassés de la main du destinataire, déchirure marginale sans atteinte au texte due à l’ouverture. Lettre écrite alors que Vitepsk venait d’être investie le 28 juillet. « (Witepsk, ce 28 juillet 1812, mardi, 10 h. du soir). Je viens de dîner, vais faire apprêter mes chevaux et partir avec mon gal [Georges Mouton] qui était venu en mission ici pour rejoindre l’empereur à 3 lieues d’ici ou moins… (D’un village environ 3 lieues de Witepsk sur la route de Smolensk, ce 28 juillet 1812 1812, mercredi, 3 h. du matin)… Je viens d’arriver ici avec mon gal et Perrin [le futur colonel Hubert Joseph Vincent Perrin, neveu et aide de camp du général Mouton]. L’empereur a couché ici, on ne sait encore à quelle heure on se mett ra en marche. Nous ne sommes partis qu’à 2 heures du matin de Witepsk et avons dormi… (Witepsk, ce 29 juillet 1812, mercredi, 10 h. du soir)… Il paroît que le qu[arti]er imp[éria]l restera ici quelques jours. Je vais me mettre dans mon sac… (Witepsk, ce 30 juillet 1812, jeudi, 3 h. 3/4 du matin)… Le gal me fait dire de monter à cheval avec lui et servir pour aller à 3 divisions qui sont à une lieue de la ville… (Witepsk, le 30 juillet 1812, jeudi, 4 h. 1/4 de l’après-midi). Après vous avoir écrit j’ai été au Palais prendre le gal pour aller avec lui aux div[isi]ons Morand, Friant et Gudin, chercher des états de situation. Elles sont détachées du 1er corps sous les ordres directs de l’empereur, mon gal ne les commande pas précisément mais en a la direction depuis quelques jours. Nous ne sommes revenus qu’à 2 heures…. Je vais tracer notre marche sur la carte et attendre Mr de Narb. [Louis-Marie de Narbonne-Lara]. (Witepsk, le 30 juillet 1812, jeudi, 9 h. 1/2 du soir)… Je viens du Palais. Une des divisions part. J’avoue que si elles avoient été sous les ordres du gal cela ne m’auroit fait aucun plaisir car après la querelle que nous avons eu ensemble pour son fourgon, cela seroit presque impossible pour moi d’être détaché avec lui. Je compte lui rappeler que le mois que je lui ai demandé [pour quitter son service] est presque expiré, qu’en conséquence j’espère qu’il jugera convenable pour lui comme pour moi de me faire avoir un grade supérieur… Il fait une chaleur étouffante aujourd’hui, car c’est là encore un des agrémens des pays froids… »
My orders
Sale information
Sales conditions
Retourner au catalogue