JOSÉPHINE (Marie-Joseph-Rose de Tascher de La Pagerie, dite)

Lot 12
Aller au lot
2 000 - 2 500 EUR
Result : 5 500 EUR

JOSÉPHINE (Marie-Joseph-Rose de Tascher de La Pagerie, dite)

Lettre autographe signée « Joséphine », adressée à son fils le prince EUGENE DE BEAUHARNAIS. [Château de Navarre, près d'Évreux dans l'Eure, vers la fin d'avril ou le début de mai 1810]. 2 pp. 1/4 in-12 carré avec décor marginal gaufré. TRES BELLE LETTRE REVELANT L'INCERTITUDE DE JOSEPHINE SUR L'ATTITUDE À ADOPTER AU LENDEMAIN DU REMARIAGE DE NAPOLEON Ier AVEC MARIE-LOUISE. « ... LA LETTRE DE L'EMPEREUR EST BONNE ET AIMABLE, MAIS PUISQUE TU L'ACCOMPAGNES, TU ME FERAIS PLAISIR DE SAVOIR SI SANS LUI DEPLAIRE, JE POURRAIS M'ABSENTER UN AN DE FRANCE et réaliser le projet que nous avions fait ensemble. DE PLUS, JE DESIRE SAVOIR TON OPINION SUR LE MOMENT OU JE DOIS ALLER A MALMAISON, si je dois attendre précisément que l'empereur soit de retour, ce qui serait peut-être mal interprété, ou plutôt me rendre à Malmaison vers le 5 ou le six may, c'est-à-dire quelques jours avant le retour. L'EMPEREUR DANS SA LETTRE ME LAISSE ENTIEREMENT LIBRE DE FAIRE CE QUE JE VEUX ET IL ME RECOMMANDE SURTOUT DE NE POINT ECOUTER LES BAVARDAGES DE PARIS... Je regrette que tu ne puisse pas venir à Navarre, Auguste [l'épouse d'Eugène, la princesse Auguste de Bavière] devrait bien venir passer avec moi le tems de ton absence, j'aurai tant de plaisir à la voir et j'en aurai tant de soins. Je vais écrire à Corvisart [Jean-Nicolas CORVISART, médecin personnel de Napoléon] pour savoir si je peux sans inconvénient aller à d'autres eaux que celles d'Aix-la-Chapelle, mais je sais qu'il a écrit hier à mon médecin qu'il tenait pour ma santé aux eaux d'Aix-la-Chapelle comme les plus favorables. J'ECRIRAI DEMAIN A L'EMPEREUR... Adieu, mon cher Eugène, tu es un fils bien tendre pour ta mère, elle te remercie et t'embrasse bien tendrement... » Impératrice Joséphine, Correspondance, Paris, Payot, 1996, n° 368
My orders
Sale information
Sales conditions
Retourner au catalogue