F rançois GERARD dit Baron GERARD (1770-1837)...

Lot 167
30 000 - 40 000 €
Résultats avec frais
Résultat : 38 125 €

F rançois GERARD dit Baron GERARD (1770-1837)...

F rançois GERARD dit Baron GERARD (1770-1837) et atelier Portrait de la reine Hortense et de ses enfants Toile 21,8 x 31,4 cm Signée en bas à gauche à la hampe du pinceau: gérard Petit accident Cadre en bois doré Provenance : Collection Haviland, Vente Haviland, Paris, Hôtel Drouot, les 14 et 15 décembre 1922, n°51 (reproduit) (comme baron Gérard), Vente anonyme à Paris, Hôtel Drouot, le 12 décembre 2001, n°53 (comme Marie-Eléonore Godefroid). Cette toile est à rapprocher de la série des quatre-vingt-quatre réductions de portraits restées dans l’atelier de l’artiste et acquises auprès de sa veuve en 1837 par le musée du château de Versailles. Au fil de sa carrière, François Gérard a exécuté avec l’aide de ses élèves des ricordi de ses grands formats pour constituer un répertoire, un liber veritatis de son oeuvre (ceux-ci sont parfois abusivement appelées « esquisses »). Dans le catalogue de l’exposition «Peintre des rois, roi des peintres François Gérard portraitiste», qui a eu lieu au château de Fontainebleau au printemps 2014, ces petits tableaux étaient répertoriés comme «François Gérard et collaborateurs». Alors que l’artiste a montré ses modèles masculins seuls et de façon hiératique, comme l’exigeaient leurs fonctions officielles ou militaires, il a souvent représenté les figures féminines en mères de famille entourées d’enfants. On ne connaît pas de grand format identique à notre composition, mais on notera que le Portrait de Marie-Caroline, duchesse de Berry (Versailles), présente aussi le motif de l’enfant debout sur le fauteuil. Gérard a peint à plusieurs reprises Hortense de Beauharnais accompagné d’un ou deux de ses fils (Fontainebleau, château, vers 1806-1808, inv. 1997-5, exposition 2014, op. cit. p.108, n°27). Gérard se souvient des portraits de familles de Rubens et van Dyck, qui savaient allier noblesse des modèles et tendresse maternelle, dans le nouveau langage néoclassique et avec un mobilier contemporain. Nous remercions monsieur Alain Latreille pour son aide dans la rédaction de cette notice.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue