SÈVRES Assiette à monter pour le service...

Lot 96
20 000 - 30 000 €
Résultats avec frais
Résultat : 28 750 €

SÈVRES Assiette à monter pour le service...

SÈVRES Assiette à monter pour le service Égyptien à décor en camaïeu sépia au centre d’un scarabée sur fond beige, l’aile à fond bleu décorée en or de frises de chevrons et rosaces. Marquée en rouge : Mre Nle de Sevres -//- pour l’an XII Marque en creux : Mon et N61 Epoque Consulat, 1804 D. 23 cm. Après la publication du Voyage dans la Basse et la Haute Egypte pendant les campagnes du général Bonaparte en 1798-1799 par Dominique Vivant-Denon en 1802, Alexandre Brongniart, directeur de la manufacture de Sèvres, prend la décision en 1804 de réaliser un service égyptien. Les peintures en camaïeu sépia des soixante-douze assiettes avec vues d’Egypte du service sont toutes réalisées par Jacques-François Swebach, décrites fond bleu bleu hiéroglyphes en or Dessus le fond, sujets en gris gratté au milieu des assiettes représentant des vues d’Egypte. Vingt-six d’entre elles sont déjà terminées en Messidor an XIII. Les hiéroglyphes et frises d’ornements peints en or sont également empruntés à l’ouvrage de Denon. Ce dernier correspond avec Brongniart en Pluviose an XIII (janvier 1805) pour échanger ses idées sur le surtout en biscuit du service Egyptien. Le service est achevé en 1806 et entre au magasin de vente le 31 décembre 1806 mais le surtout retarde sa livraison. Brongniart écrit en juin 1806 : « Le service égyptien peut être regardé comme terminé. Le surtout seul l’empêchera d’être exposé » (sans doute à l’Exposition des Produits de l’Industrie). Ce premier service égyptien est livré le 2 octobre 1808 pour le compte de l’Empereur puis offert par Napoléon 1er au Tsar Alexandre 1er pour sceller le grand succès diplomatique que constituait la signature des accords de Tilsit du 7 juillet 1807. Dès septembre 1807, le Grand Maréchal du Palais, Duroc, demandait à la manufacture de Sèvres si le service égyptien était prêt pour l’envoyer au Tsar avec le service Olympique. La liste de la composition du service en octobre 1808 mentionne la présence de 72 assiettes plates, 1 assiette représentant le planisphère, 4 sucriers à têtes Egyptiennes, 2 confituriers, 4 seaux à glaces, 4 corbeilles pour les fruits, 12 compotiers ronds, 4 figures Egyptiennes pour fruits. Cette livraison ne mentionne pas d’assiettes à monter. Le 7 janvier 1810, trois semaines après leur divorce, Napoléon écrit à Joséphine : « J’ai ordonné que l’on te fasse un très beau service de porcelaine. L’on prendra tes ordres pour qu’il soit très beau ». Disposant d’un crédit de 30.000 francs, Joséphine commande aussitôt la réédition du service égyptien offert au Tsar. Lorsque le service est livré en 1812, elle le juge trop sévère et le renvoie à la manufacture de Sèvres. Il est finalement offert par Louis XVIII au duc de Wellington et est aujourd’hui conservé à Apsley House à Londres. D’une composition très analogue à celle du premier service, le service de l’impératrice comportait également douze assiettes à monter décorées au centre d’un scarabée d’après les planches de Vivant-Denon. Ces douze assiettes, de deux décors différents, sont toutes encore ensemble avec le service du duc de Wellington. Dominique Vivant-Denon, Voyage dans la Basse et la Haute Egypte, 1802, pl. 122.7 Pour une étude des deux services égyptiens, voir : Tamara Préaud, « Le service égyptien offert par Napoléon 1er au Tsar Alexandre 1er de Russie en 1808 » et E.S. Eritsian et M. B. Egorova, « Le service égyptien en Russie », in Versailles et les Tables royales en Europe, catalogue d’exposition, Versailles, 1993-1994, pp.358-361, Charles Truman, The Sèvres Egyptian Service 1810-12, Londres, 1982. Joan Wilson, « Little gifts keep friendship alive, an historic Sèvres dessert service », Apollo, juillet-décembre 1975, p. 53
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue