MAZARIN (Jules). Lettre autographe signée...

Lot 5
600 - 800 €
Résultats avec frais
Résultat : 1 750 €

MAZARIN (Jules). Lettre autographe signée...

MAZARIN (Jules). Lettre autographe signée « Le Cardl Mazarini » à Jean-Baptiste COLBERT. Bergues [près de Dunkerque, dans le Nord], 23 juillet 1658. 3 pp. in-12, monté sur papier fort par une marge de son feuillet blanc. COLBERT INTENDANT DE MAZARIN. C'est à l'ombre de Le Tellier puis surtout de Mazarin que Colbert fi t son ascension. Homme de confi ance du cardinal depuis 1651, il devint son intendant privé en octobre 1653, et s'acquit progressivement dans cette tâche la confi ance de Louis XIV. FIN DE LA GUERRE FRANCO-ESPAGNOLE. Lettre écrite après les succès de la bataille des Dunes et des sièges de Bergues, Furnes, Dixmude, et durant le siège de Gravelines. « Je vous ay adressé deux paquets avec plusieurs lettres pour diverses personnes sans vous escrire, et le dernier je l'ay donné ce matin auperavant de partir dé Calais à un gentilhomme de Mr le prince de Comty. Si vous pouviez m'envoyer les deux mil louis ou sa valore, avec ce que j'ay donné de plus pour les Dragons et pour les soldats de BROUAGGE [Brouage, port de guerre fondé par Richelieu près de La Rochelle], vous me feriez grand plaisir car je n'ay pas un sol. Je ne vous dis rien des autres parties car je n'en espere rien et je ne veux pas qui vous en solicitiés M. le p[ayeu] r g[énéra]l. Je vous prie de presser LES BLEDS que Gourville [Jean Hérault de Gourville, alors fournisseur aux armées, parfois indélicat] vous doibt fournir et de me mander quel etat j'en puis faire et en quel temps et s'il est vrai comme on dit qui le prix des bleds soit beaucoup diminué en Poitou et en ces quartiers-là notre cuisine en pourroit acchepter et les envoyer sans aucun retardement. IL SERA BON QUE VOUS FASSIEZ ENCOR L'ENVOY DES SOLDATS ET EN LE PLUS GRAND NOMBRE QU'IL [SE] POURRA. JE VOUS PRIE D'ENVOYER SOUVENT À LA REYNE ET À MONSIEUR [le frère de Louis XIV, Gaston d'Orléans] pendant que le roy sera à Compiègne DES MELONS ET DU FRUIT DE VINCENNES ET SI BIEN ACCOMMODÉS QUE RIEN NE SE GÂCHE DANS LE CHEMIN. Il faudroit mesme accheter du plus beau fruit et l'envoyer comme s'il etoit de Vincennes... » Le 7 août 1758, Colbert écrirait à Mazarin qu'il a envoyé deux fois des fruits de Vincennes Lettre absente du recueil des Lettres du cardinal Mazarin pendant son ministère (Paris, Imprimerie nationale, 1872- 1906). JOINT, un portrait gravé de Mazarin par Robert Nanteuil d'après un dessin pris par ses soins sur le vif (1659).
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue