GOURGAUD (Gaspard). Lettre autographe signée...

Lot 27
Résultats avec frais
Résultat : 525 €

GOURGAUD (Gaspard). Lettre autographe signée...

GOURGAUD (Gaspard). Lettre autographe signée « Le lt   gal Gourgaud », adressée au grand-maréchal Henri-Gatien Bertrand (Paris, 23 mai 1840, 2 pp. in-8), avec minute autographe de la réponse du général Bertrand (26 mai 1840, 3/4 p. in-8 sur le second feuillet du même bifeuillet). Le général Gourgaud au grand maréchal Bertrand : « J’étais depuis ce matin dans les plus vives inquiétudes lorsque votre lettre d’hier vient de me parvenir. Je me suis empressé d’aller informer le roi que la remise qui, d’après votre lettre du 18, devait se faire aujourd’huy, était différée. J’espère bien, Mr  le grand-m[aréch]al que votre santé n’est point altérée, que vous avez retrouvé l’objet que vous cherchiez et que nous allons vous revoir bientôt , permettez-moi seulement de vous prier de me donner de vos nouvelles et de m’indiquer le jour où vous comptez être de retour à Paris. L’affaire de Marchand est très bien arrangée, il est très content et je ne crains pas d’être démenti par lui, en vous adressant l’expression de sa vive reconnaissance. Adieu, mon bon, mon ancien ami, portez-vous bien, revenez vite et comptez toujours en tout et pour tout... » Le grand-maréchal Bertrand au général Gourgaud : « Mon cher gal, en arrivant hier de la campagne, j’ai trouvé votre lettre du 23, et je m’empresse d’y répondre. mes recherches ont été infructueuses. Je pars demain pour aller faire une nouvelle course à quelques lieues d’ici. Si je ne suis pas plus heureux, je n’en repartirai pas moins pour Paris et vous serez informé du jour de mon arrivée. » En mai 1840, Louis-Philippe Ier ayant pris la décision de rapatrier les Cendres de l’empereur, le grand-maréchal Bertrand vint le 4 juin offrir l’épée à la nation en la remettant au roi, ce qui entraîna de vives protestations de la part de Joseph et de Louis-Napoléon Bonaparte. Officier d’ordonnance de l’empereur devenu un de ses compagnons à Saint-Hélène, le général Gourgaud (1783-1852) fit toutes les campagnes de l’Empire, se distingua à Austerlitz, Pultusk, Eckmühl, Essling, Wagram, au siège de Saragosse, à Smolensk, la Moskowa, Lützen, Bautzen, Champaubert, Montmirail, Ligny, Fleurus, Waterloo... Il avait été nommé officier d’ordonnance de Napoléon Ier, lui rendit des services signalés comme agent de renseignements, et lui sauva la vie à Moscou en 1812 ainsi qu’au combat de Brienne en 1814. Le général Gourgaud accompagna à sa propre demande l’empereur à Sainte-Hélène, mais en partit en 1818, pour des raisons de santé et d’incompatibilité d’humeur avec les autres exilés. Il plaida ensuite la cause du prisonnier auprès des Cours européennes, puis devint un des artisans majeurs de la légende napoléonienne en publiant les textes qu’il avait notés sous la dictée de l’empereur. Il fut du groupe qui, en 1840, accompagna le prince de Joinville à Sainte-Hélène pour rapatrier les cendres de l’empereu
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue