Description de la 52 N° de série 186 Bugatti...

Lot 10
50 000 - 70 000 €
Résultats avec frais
Résultat : 86 800 €

Description de la 52 N° de série 186 Bugatti...

Description de la 52
N° de série 186

Bugatti présenta au salon de l’auto de Milan en 1927 le type 52, réduction exacte à l’échelle ½ de son fameux modèle 35 Grand Prix. Construite à l’origine pour son fils Roland, cette baby Bugatti fut par la suite construite en petite série pour les enfants de 6 à 8 ans.
Elle mesure 1m85 pour un poids de 70Kg et atteint 15 à 18 km/h. Moteur électrique de 12 volts, freins sur les quatre roues.
Conway l’historien de la marque donne dans son livre « Bugatti » (Foulis & Co, 1963) une longueur de 1m95 pour la Baby. Cependant le catalogue édité en 1927 donne quand à lui une longueur de 1m85. Il apparaît donc que le Patron s’est très vite aperçu que la réduction exacte à l’échelle ne laissait pas assez de place pour les jambes et a rallongé la voiture de 10 cm au niveau de la découpe de passage.
La voiture présentée ici appartient donc à la première série des "châssis court" d'une longueur totale de 185 cm pour un empattement de 122 cm. Elle est sans doute sortie d'usine en 1928, comme le confirme son N° de série 186 compris entre 100 et 220, les châssis longs prenant la suite avec un suffixe "A". Elle est à rapprocher de la "187" vendue au Palais des Congrès le 15/12/2003. L'historique de ces première séries est limpide et leur fabrication à Molsheim avérée, au contraire des châssis longs fabriqués pour partie à Levallois et dont le chiffre et la durée de production demeurent incertains.
La restauration déjà ancienne et parfaitement conservée a été faite dans le respect de l'original. Le moteur Paris Rhône, la direction, l'ampéremètre, le tableau de bord, bref tout ce qui en fait l'authenticité est conforme. Le N° de série est frappé derrière la tôle pare flamme, en son milieu. La tôle occultant le compartiment moteur derrière le siège a été découpée.
 Les Pneus Wolber de 300 x 55 remplaçant les Dunlop, datent d'avant 1999, année où cette usine a été fermée. les mâchoires de freins d'origine en bois blanc ont été refaites en contreplaqué à l'identique. Les résistances du rhéostat qui vieillissaient mal ont été remplacées, et les boulons Bugatti (Les seuls sur la 52) qui fixent l'essieu avant sur les lames sont décalottés. Une rare occasion d'acquérir une authentique et irréprochable Bugatti fabriquée à Molsheim sous l'égide du Patron!



 
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue