1949 DELAHAYE 135M CABRIOLET CHAPRON...

Lot 310
150 000 - 180 000 €
Résultat : 240 000 €

1949 DELAHAYE 135M CABRIOLET CHAPRON...

1949 DELAHAYE 135M CABRIOLET CHAPRON
Châssis n° 801023
Carte grise française

Le moteur 6-cylindres en ligne de la 135 présentée est alimenté par trois carburateurs Solex, dans sa version la plus performante. La boîte de vitesse est du type Cotal, qui comporte quatre rapports commandés au volant, en parfait état de fonctionnement. Le châssis est basé sur un schéma très simple puisqu’il repose sur un cadre constitué de longerons et de traverses selon une architecture on ne peut plus conventionnelle, en parfaite condition sur notre exemplaire. Le train roulant est à roues indépendantes à l’avant, l’essieu arrière étant rigide.A l’avant comme à l’arrière, la suspension est assurée par des ressorts à lames semi-elliptiques. Le freinage, excellent et endurant, est assuré par des freins à tamboursà commande mécanique Bendix auto-serrants, novateurs pour cette époque où les commandes hydrauliques commencent seulement à se généraliser mais sans apporter encore de réelle sécurité.
Ce magnifique Cabriolet 135 M est enregistré dans les registres du Club Delahaye. Nous remercions son Président, monsieur Tissot qui nous a gentiment indiqué les informations de son histoire :
« Le châssis 135M#801023 figure dans notre registre, il s’agit bien d’un cabriolet 135M carrossé par Chapronen 1949. Il appartient alors à Mr Emile Meunier et porte l’immatriculation 4430 QB 36. Il change de main seulement en 1985 au profit de François Braillard de la Guelardière, à Reims, immatriculé alors 8771 SP 51. A cette période le moteur 135M d’originesera remplacé par un 135MS type
12 S 103#800764 de la même époque.
Le propriétaire actuel du moteur d’origine 135M#801023 est connu et souhaite le céder. La voiture est ensuite vendue à un collectionneur Belge du nom de Ziehbrunner. Celui-ci la vend à son actuel propriétaire en 2002 ». Il entame une sérieuse restauration début 2003 et confie le moteur à des professionnels d’Albi pour sa réfection. Il est entièrement remis à neuf : regarnissage et rectification des bielles et des paliers de vilebrequin, pistons forgés neufs, usinage de la culasse pour le passage au sans-plomb, soupapes neuves, vilebrequin rectifié et équilibré. Le radiateur est refait à neuf. Le travail effectué est de grande qualité et fut immortalisé dans un dossier photos très fourni. La restauration continua, les freins sont remis en état et
les roulements changés. Le faisceau électrique est lui aussi changé et une boîte à fusibles est installée, chaque organe
électrique a son fusible. Les silent-blocs du train avant sont remplacés. Vient ensuite le tour de la carrosserie où chaque
partie de tôle abimée fut remplacée, ainsi que les éléments en bois des montants de portières. La capote neuve est
ajustée sur ses arceaux doublés de tissus. La sellerie de très bonne facture ne sera pas remplacée.
Le travail est achevé par une magnifique peinture bicolore de vert clair qui souligne l’élégance de sa ligne et met ses
chromes d’origine en valeur, et l’adoption de pneus à flancs blancs du plus bel effet.
L’esthétique sans reproche du style Henri Chapron c'est l’élégance et le raffinement. Les Delahaye135 ont brillées et
brillent encore dans de nombreux concours d’élégance !
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue